| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible

[précédente] [suivante]

Deuxième épître à Timothée

Chapitres:
1 2 3 4

Chapitre 1

Adresse et action de grâces

1 Paul, apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, pour annoncer la promesse de la vie qui est dans le Christ Jésus, 2 à Timothée mon enfant bien-aimé, grâce, miséricorde, paix de par Dieu le Père et le Christ Jésus notre Seigneur. 3 Je rends grâces à Dieu que je sers, à la suite de mes ancêtres, avec une conscience pure, lorsque, sans cesse, nuit et jour, je fais mémoire de toi dans mes prières. 4 En me rappelant tes larmes, je brûle du désir de te revoir, afin d'être rempli de joie. 5 J'évoque le souvenir de la foi sans détours qui est en toi, foi qui, d'abord, résida dans le coeur de ta grand-mère Loïs et de ta mère Eunice et qui, j'en suis convaincu, réside également en toi.

Les grâces reçues par Timothée

6 C'est pourquoi je t'invite à raviver le don spirituel que Dieu a déposé en toi par l'imposition de mes mains. 7 Car ce n'est pas un esprit de crainte que Dieu nous a donné, mais un Esprit de force, d'amour et de maîtrise de soi. 8 Ne rougis donc pas du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier, mais souffre plutôt avec moi pour l'Évangile, soutenu par la force de Dieu, 9 qui nous a sauvés et nous a appelés d'un saint appel, non en considération de nos oeuvres, mais conformément à son propre dessein et à sa grâce. À nous donnée avant tous les siècles dans le Christ Jésus, 10 cette grâce a été maintenant manifestée par l'Apparition de notre Sauveur le Christ Jésus, qui a détruit la mort et fait resplendir la vie et l'immortalité par le moyen de l'Évangile, 11 au service duquel j'ai été établi, moi, héraut, apôtre et docteur. 12 C'est à cause de cela que je connais cette nouvelle épreuve, mais je n'en rougis pas, car je sais en qui j'ai mis ma foi et j'ai la conviction qu'il est capable de garder mon dépôt jusqu'à ce Jour-là. 13 Prends pour norme les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l'amour du Christ Jésus. 14 Garde le bon dépôt avec l'aide de l'Esprit Saint qui habite en nous. 15 Tu le sais, tous ceux d'Asie, parmi lesquels Phygèle et Hermogène, se sont détournés de moi. 16 Que le Seigneur fasse miséricorde à la famille d'Onésiphore, car souvent il m'a réconforté, et il n'a pas rougi de mes chaînes; 17 au contraire, à son arrivée à Rome, il m'a recherché activement et m'a découvert. 18 Que le Seigneur lui donne d'obtenir miséricorde auprès du Seigneur en ce Jour-là. Quant aux services qu'il m'a rendus, à Éphèse, tu les connais mieux que personne.

Chapitre 2

Le sens des souffrances de l'apôtre chrétien

1 Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce du Christ Jésus. 2 Ce que tu as appris de moi sur l'attestation de nombreux témoins, confie-le à des hommes sûrs, capables à leur tour d'en instruire d'autres. 3 Prends ta part de souffrances, en bon soldat du Christ Jésus. 4 Dans le métier des armes, personne ne s'encombre des affaires de la vie civile, s'il veut donner satisfaction à qui l'a engagé. 5 De même l'athlète ne reçoit la couronne que s'il a lutté selon les règles. 6 C'est au cultivateur, qui travaille dur, que doivent revenir, en premier lieu, les fruits de la récolte. 7 Comprends ce que je veux dire. D'ailleurs le Seigneur te fera tout comprendre. 8 Souviens-toi de Jésus Christ, ressuscité d'entre les morts, issu de la race de David, selon mon Évangile. 9 Pour lui je souffre jusqu'à porter des chaînes comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n'est pas enchaînée. 10 C'est pourquoi j'endure tout pour les élus, afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est dans le Christ Jésus avec la gloire éternelle. 11 Elle est sûre cette parole: Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. 12 Si nous tenons ferme, avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 13 Si nous sommes infidèles, lui reste fidèle, car il ne peut se renier lui-même.

Lutte contre le péril actuel des faux docteurs

14 Tout cela, rappelle-le, attestant devant Dieu qu'il faut éviter les querelles de mots, bonnes seulement à perdre ceux qui les écoutent. 15 Efforce-toi de te présenter à Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a pas à rougir, un fidèle dispensateur de la parole de vérité. 16 Quant aux discours creux et impies, évite-les. Leurs auteurs feront toujours plus de progrès dans la voie de l'impiété, 17 et leur parole étendra ses ravages comme la gangrène. Hyménée et Philète sont de ceux-là; 18 ils se sont écartés de la vérité, en prétendant que la résurrection a déjà eu lieu, renversant ainsi la foi de plusieurs. 19 Cependant les solides fondations posées par Dieu tiennent bon, marquées du sceau de ces paroles: Le Seigneur connaît les siens, et: Qu'il évite l'iniquité, celui qui prononce le nom du Seigneur. 20 Dans une grande maison, il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent; il en est aussi de bois et d'argile. Les uns sont réservés aux usages nobles, les autres aux usages vulgaires. 21 Si donc quelqu'un se préserve des fautes dont je parle, il sera un vase noble, sanctifié, utile au Maître, propre à toute oeuvre bonne. 22 Fuis les passions de la jeunesse. Recherche la justice, la foi, la charité, la paix, en union avec ceux qui d'un coeur pur invoquent le Seigneur. 23 Mais les folles et stupides recherches, évite-les: tu sais qu'elles engendrent des querelles. 24 Or, le serviteur du Seigneur ne doit pas être querelleur, mais accueillant à tous, capable d'instruire, patient dans l'épreuve; 25 c'est avec douceur qu'il doit reprendre les opposants, en songeant que Dieu, peut-être, leur donnera de se convertir, de connaître la vérité 26 et de revenir à la raison, une fois dégagés des filets du diable, qui les retient captifs, asservis à sa volonté.

Chapitre 3

Mise en garde contre les périls des derniers temps

1 Sache bien, par ailleurs, que dans les derniers jours surviendront des moments difficiles. 2 Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, vantards, orgueilleux, diffamateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges, 3 sans coeur, sans pitié, médisants, intempérants, intraitables, ennemis du bien, 4 délateurs, effrontés, aveuglés par l'orgueil, plus amis de la volupté que de Dieu, 5 ayant les apparences de la piété mais reniant ce qui en est la force. Ceux-là aussi, évite-les. 6 Ils sont bien du nombre, ceux qui s'introduisent dans les maisons et envoûtent des femmelettes chargées de péchés, entraînées par toutes sortes de passions et qui, 7 toujours à s'instruire, ne sont jamais capables de parvenir à la connaissance de la vérité. 8 À l'exemple de Jannès et de Jambrès qui se dressèrent contre Moïse, ils se dressent, eux aussi, contre la vérité, hommes à l'esprit corrompu, sans garantie en matière de foi. 9 Mais ils n'iront pas plus loin, car leur folie sera démasquée aux yeux de tous, comme le fut celle des deux autres. 10 Pour toi, tu m'as suivi dans mon enseignement, ma conduite, mes projets, ma foi, ma patience, ma charité, ma constance 11 dans les persécutions et les souffrances qui me sont survenues à Antioche, à Iconium, à Lystres. Quelles persécutions n'ai-je pas eu à subir! Et de toutes le Seigneur m'a délivré. 12 Oui, tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés. 13 Quant aux pécheurs et aux charlatans, ils feront toujours plus de progrès dans le mal, à la fois trompeurs et trompés. 14 Pour toi, tiens-toi à ce que tu as appris et dont tu as acquis la certitude. Tu sais de quels maîtres tu le tiens; 15 et c'est depuis ton plus jeune âge que tu connais les saintes Lettres. Elles sont à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus. 16 Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice: 17 ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute oeuvre bonne.

Chapitre 4

Adjuration solenelle

1 Je t'adjure devant Dieu et devant le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, au nom de son Apparition et de son Règne: 2 proclame la parole, insiste à temps et à contretemps, réfute, menace, exhorte, avec une patience inlassable et le souci d'instruire. 3 Car un temps viendra où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine, mais au contraire, au gré de leurs passions et l'oreille les démangeant, ils se donneront des maîtres en quantité 4 et détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables. 5 Pour toi, sois prudent en tout, supporte l'épreuve, fais oeuvre de prédicateur de l'Évangile, acquitte-toi à la perfection de ton ministère. 6 Quant à moi, je suis déjà répandu en libation et le moment de mon départ est venu. 7 J'ai combattu jusqu'au bout le bon combat, j'ai achevé ma course, j'ai gardé la foi. 8 Et maintenant, voici qu'est préparée pour moi la couronne de justice, qu'en retour le Seigneur me donnera en ce Jour-là, lui, le juste Juge, et non seulement à moi mais à tous ceux qui auront attendu avec amour son Apparition.

Recommandations suprêmes

9 Hâte-toi de venir me rejoindre au plus vite, 10 car Démas m'a abandonné par amour du monde présent. Il est parti pour Thessalonique, Crescens pour la Galatie, Tite pour la Dalmatie. 11 Seul Luc est avec moi. Prends Marc et amène-le avec toi, car il m'est précieux pour le ministère. 12 J'ai envoyé Tychique à Éphèse. 13 En venant, apporte le manteau que j'ai laissé à Troas chez Carpos, ainsi que les livres, surtout les parchemins. 14 Alexandre le fondeur m'a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses oeuvres. 15 Toi aussi, méfie-toi de lui, car il a été un adversaire acharné de notre prédication. 16 La première fois que j'ai eu à présenter ma défense, personne ne m'a soutenu. Tous m'ont abandonné! Qu'il ne leur en soit pas tenu rigueur! 17 Le Seigneur, lui, m'a assisté et m'a rempli de force afin que, par moi, le message fût proclamé et qu'il parvînt aux oreilles de tous les païens. Et j'ai été délivré de la gueule du lion. 18 Le Seigneur me délivrera de toute entreprise perverse et me sauvera en me prenant dans son Royaume céleste. À lui la gloire dans tous les siècles! Amen!

Salutations et souhait final

19 Salue Prisca et Aquilas, ainsi que la famille d'Onésiphore. 20 Éraste est resté à Corinthe. J'ai laissé Trophime malade à Milet. 21 Hâte-toi de venir avant l'hiver. Tu as le salut d'Eubule, de Pudens, de Lin, de Claudia et de tous les frères. 22 Le Seigneur soit avec ton esprit! La grâce soit avec vous!

Bible de Jérusalem © Les Éditions du Cerf 1997.

[précédente] [suivante]

| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible