| Accueil >> Politique

Comment s'impliquer en politique?

Albrecht Durer. Mélancolie I.
(Albrecht Durer. Mélancolie I. Source)

«Les fidèles laïcs ne peuvent absolument pas renoncer à la participation à la politique [...] tous et chacun ont le droit et le devoir de participer à la politique [...]. Les accusations d'arrivisme, d'idolâtrie du pouvoir, d'égoïsme et de corruption, qui bien souvent sont lancées contre les hommes du gouvernement, du parlement, de la classe dominante, des partis politiques, comme aussi l'opinion assez répandue que la politique est nécessairement un lieu de danger moral, tout cela ne justifie pas le moins du monde ni le scepticisme ni l'absentéisme des chrétiens pour la chose publique.»
[ Christifideles Laici, No. 42].

J'aimerais bien savoir comment faire pour bien s'impliquer en politique! Le mieux que je puisse vous offrir pour l'instant, c'est une approche de «gros bon sens»:

1) Connaître le contexte. Si vous êtes propriétaire d'une voiture, vous devriez essayer de mieux la connaître. Non seulement vous allez ainsi pouvoir mieux vous en servir, mais vous allez pouvoir détecter les défaillances plus rapidement et précisément, et vous allez aussi pouvoir choisir un bon mécanicien pour la réparer. C'est la même chose en politique: on devrait tous faire l'effort de mieux connaître la société dans laquelle on vit.

2) Comprendre les problèmes. Comme un mécanicien, qui doit d'abord comprendre les problèmes de votre voiture avant d'essayer de les réparer, on doit d'abord mieux connaître les problèmes de notre société (finances, soins de santé, éducation, démographie, pollution, etc.).

3) Faire l'inventaire des suggestions de solutions. En saine démocratie, il y a normalement plusieurs partis, et chacun d'eux propose des «réparations à faire à votre voiture», c'est-à-dire des politiques précises à mettre en oeuvre.

4) Évaluer ces suggestions avec un barème objectif. Tout comme dans le domaine de la mécanique automobile il y a de mauvais mécaniciens qui proposent des pseudo-réparations, en politique, il y a de mauvais politiciens. Il faut donc établir un barème objectif nous permettant d'évaluer les partis politiques et leurs programmes électoraux.

5) Choisir la meilleure solution et la promouvoir, si elle existe. Si on découvre un bon parti politique, il faut non seulement voter pour sa candidate ou son candidat, le jour de l'élection, mais aussi faire la promotion de cette solution tout le reste du temps, selon nos moyens (temps, argent, etc.) et notre état de vie.

6) Si une bonne solution n'existe pas, l'inventer. Imaginons qu'il n'y ait pas un seul bon garage dans notre pays. Que ferions-nous? Nous pourrions prendre un cours de mécanique automobile, nous lancer en affaires et ouvrir notre propre garage! C'est apparemment la même chose en politique: si tous les partis s'avèrent inacceptables, nous devons nous regrouper pour fonder un bon nouveau parti. De la même manière, si un parti est presque la bonne solution, il faut travailler pour corriger ses défauts.

| Accueil >> Politique