| Accueil >> Sermons perdus

Une question à développement pour la paix de ma conscience

Développement et Paix Canada (CCODP).
Développement et Paix Canada (CCODP).
[Source]

1) Introduction

Il y a quelques jours, j'ai entendu une rumeur selon laquelle Développement et paix (ou CCODP selon son acronyme anglais) finance des groupes pro-avortement. Si vous ne comprenez pas la gravité de cette accusation, il vous manque deux informations. Premièrement, l'Église catholique enseigne ex cathedra que tout avortement direct est «un crime abominable», un crime qu'Elle punit par l'excommunication automatique [EV, No. 58; Canon 1398].

Deuxièmement, Développement et paix se dit «l'organisme officiel de solidarité internationale de l'Église catholique au Canada», leurs dépliants sont (à ma connaissance) dans toutes les églises, et ce dimanche même à la Messe près de chez nous, il y avait de la publicité pour leur quête annuelle du Carême.

Si la rumeur était vraie, les catholiques canadiens encourageraient des crimes abominables, en donnant aux quêtes qui sont destinées à Développement et paix! Mais cette rumeur est-elle vraie?

2) Quelques accusations des pro-vie

Le principal article semble être celui-ci:

«Financement de groupes pro-avortement»

Quelques articles qui apportent des suppléments d'information:

Des centaines de milliers en argent de quêtes du Carême au Canada financent des groupes pro-avortement au Mexique; Le directeur des Programmes internationaux du CCODP admet «nous n'avons pas de politique pour ou contre» l'avortement (2009-mars-11)

«Développement et paix» des évêques canadiens appuie deux organismes pro- avortement à Haïti (2009-mars-30)

«Développement et paix» (organisme catholique canadien) finance deux groupes de militants pro-avortement au Brésil (2009-mars-26)

Développement et paix appuie aussi un groupe pro-avortement en Bolivie selon le National Catholic Register (2009-mars-18

3) La reponse officielle de Développement et paix

La réfutation officielle de Développement et paix sur leur site web semble être:

Développement et paix affirme son adhésion aux Enseignements sociaux catholiques dans une lettre aux Évêques catholiques canadiens (2009-mars-20),

(Source d'origine, brisée au 2015-mars-20)

La «réplique à la réplique» semble être:

Réponse détaillée de LifeSiteNews au rapport-bidon des évêques canadiens sur Développement et Paix

4) Qui dit vrai?

La manière longue de décider qui dit vrai serait d'apprendre l'espagnol, d'aller au Mexique, d'interroger les responsables officiels de tous ces groupes, de documenter soigneusement leurs réponses par écrit et sur vidéo, mais aussi d'examiner leurs sites webs, la documentation qu'ils distribuent, les activités qu'ils appuient. Ensuite, il faudrait obtenir son diplôme de comptable, examiner soigneusement les rapports financiers de ces groupes et ceux de Développement et paix pour voir s'il y a une connection financière, sans oublier les entrevues accordées aussi aux dirigeants de Développement et paix, etc.

Personnellement, je ne pense pas que cette démarche soit nécessaire. Premièrement, depuis environ 40 ans, presque tous les Premiers Ministres canadiens ont été pro-avortement et pro-sodomie, tout en se vantant d'être «catholiques», et les évêques canadiens ne les ont jamais vraiment dérangés. Comment un petit organisme qui dépend de la Conférence des évêques catholiques du Canada pourrait-il être blâmé de ne pas être un brave combattant pro-vie?

Deuxièmement, les évêques canadiens en 1968 ont, en gros, déclaré un schisme avec l'Église catholique, un schisme qu'ils n'ont jamais publiquement avoué ou répudié. Si les évêques ont une poutre doctrinale dans l'oeil, pourquoi chercher des pailles ailleurs?

Troisièmement, des représentants de Développement et paix ont passé des cartes postales dans mon église il y a quelques mois, pour nous demander de signer une pétition, mais aussi d'écrire à notre Premier Ministre et de rencontrer personnellement notre député. Même le curé a insisté en chaire pour que nous les aidions. Je n'avais jamais vu une démarche aussi officielle, aussi bien organisée et financée, et en plus dans une église, pendant la Messe du dimanche, et tout cela pour une action aussi clairement politique.

Est-ce une campagne pour dénoncer le fait que, au Canada, n'importe qui peut tuer n'importe quel enfant à naître pour n'importe quelle raison, de la conception jusqu'à ce que le pied gauche de l'enfant sorte du canal de la naissance? Non, bien sûr! C'est pour encourager le Gouvernement à mettre en «place les mécanismes légaux nécessaires pour tenir les compagnies minières canadiennes responsables de leurs actes à l'étranger» [Source].

Bien sûr, je n'ai rien contre les droits des travailleurs, autant étrangers que canadiens. Mais à quoi bon le droit à des conditions de travail décentes, si votre travailleur peut être assassiné légalement? Le droit à la vie est le droit le plus fondamental, et il est bafoué ici même au Canada.

Et que fait Développement et paix? Cherchez le mot «avortement» sur tout leur site web:

Résultats de la recherche du mot «avortement» sur le site web de CCODP.
Résultats de la recherche du mot «avortement» sur le site web de CCODP (2009-mars-24).

Une seule référence, et très récente. C'est leur réaction pour tenter de dire qu'ils n'aident pas des groupes pro-avortement!

5) Conclusion

J'aurais une question à développement pour la paix de ma conscience, que j'aimerais bien poser aux dirigeants de Développement et Paix (et aux évêques corrompus qui les appuient):

Quand allez-vous appliquer contre l'avortement ici au Canada, votre excellent modèle de campagne que vous utilisez en ce moment contre les compagnies minières canadiennes à l'étranger? SVP m'avertir quand cela aura lieu. Je pourrai alors recommencer à donner aux quêtes qui vous sont destinées.

| Accueil >> Sermons perdus