| Accueil >> Sermons perdus

L'Excommunication, ce geste d'amour!

Piero della Francesca. Madone de la miséricorde.
Marie, refuge des pécheurs (incluant les hérétiques et les schismatiques!).
(Piero della Francesca. Madone de la miséricorde. [Source])

1) Introduction

Plusieurs personnes s'imaginent que pour être catholique il suffit d'avoir un Certificat de Baptême. Ceci est faux. Il faut être baptisé, mais il faut aussi croire tout ce que l'Église catholique croit et enseigne, sinon on est excommunié.

2) Qu'est-ce que l'excommunication, au sens large?

Au sens large, «l'excommunication» est un concept sociologique, qui apparaît nécessairement dès qu'on a des institutions. Permettez-moi de répéter. Je ne parle pas ici des croyances d'un quelconque «fondamentaliste». Je parle d'une des lois les plus fondamentales de la science sociologique. Cette loi est si fondamentale et si omniprésente, qu'on pourrait l'appeler: «La Loi de la gravité sociologique». (Voir l'article du même nom.)

3) Qu'est-ce que l'excommunication, au sens strict?

Au sens strict, l'excommunication est une peine ecclésiastique utilisée dans l'Église catholique. D'une certaine manière, c'est la constatation officielle par l'Église catholique qu'une personne baptisée s'est jetée elle-même hors de l'Église. Prenez une grande respiration, imaginez-vous que vous êtes un célèbre avocat, et lisez ces quelques extraits du «Livre de règlements» de l'Église, c'est-à-dire le Code de droit canonique:

Canon 750 (nos gras):

§2. On doit aussi adopter fermement, et faire siens tous les points, et chacun d'eux, de la doctrine concernant la Foi ou les moeurs que le Magistère de l'Église propose comme définitifs, c'est-à-dire qui sont exigés pour conserver saintement et exposer fidèlement le dépôt de la Foi ; celui qui repousse ces points qui doivent être tenus pour définitifs s'oppose donc à la doctrine de l'Église catholique

Canon 751:

On appelle hérésie la négation obstinée, après la réception du Baptême, d'une vérité qui doit être tenue de foi divine et catholique, ou le doute obstiné sur cette vérité.

Remarquez qu'il suffit de rejeter une seule vérité de Foi ou de morale que le Magistère propose comme devant être tenu définitivement, pour être hérétique.

4) Quand et comment l'excommunication se produit-elle?

Doit-on attendre de recevoir un courriel du Pape pour savoir si on est excommunié? Ici encore, notre gros bon sens peut nous éclairer. Imaginez un musulman qui, pour une raison ou une autre, décidait de croire fermement et obstinément que Allah est un batteur à oeufs, et que Mahomet est un séchoir à cheveux. Vous serez d'accord pour dire que à partir du moment même où cette personne déciderait d'adopter des croyances incompatibles avec l'Islam, elle cesserait d'être musulmane.

C'est la même chose dans l'Église catholique:

Canon 1364:

L'apostat de la foi, l'hérétique ou le schismatique encourent une excommunication latae sententia (c'est-à-dire automatique)

Remarquez que l'excommunication est instantanée, automatique. Remarquez aussi que l'Église ne jette jamais qui que ce soit en dehors d'elle-même. L'Église ne fait que constater qu'un de ses membres s'est lui-même jeté hors de la communion d'avec le Christ.

5) Quels exemples concrets pourrait-on donner?

Vous pouvez consulter le «Palmarès des hérésies», pour quelques exemples d'hérésies fréquentes au Québec de nos jours.

6) Comment l'excommunication peut-elle être vue comme un geste d'amour?

Mais toutes ces histoires d'excommunication ne contredisent-elle pas les paroles même de Jésus?

«Un homme a cent brebis: l'une d'elle s'égare. Ne laisse-t-il pas dans la montagne les quatre-vingt-dix-neuf autres, pour aller à la recherche de celle qui s'est égarée? [...] De même, c'est la volonté de votre Père céleste, que ne se perde aucun de ces petits.»
[Mt 18:14]

Oui et non. Ça dépend comment on se sert de cet outil (voir aussi [He 12:11]).

Vous avez sûrement déjà cherché une boutique dans un centre d'achats. Peut-être avez-vous consulté une des cartes indiquant la disposition des boutiques à chaque étage. Une partie très importante de cette carte était la grosse flèche rouge qui disait: «Vous êtes ici!»

L'excommunication est comme une grosse flèche rouge qui dit: «Vous êtes ici!», dans les égouts sous le centre d'achats! L'Église catholique veut que tous réussissent à trouver la Boutique de la Vie éternelle, dans le très grand Centre d'achat des croyances. Si quelqu'un s'est perdu, il faut lui donner une carte qui dise «Vous êtes ici!», afin que cette personne puisse retrouver son chemin. Tant qu'une brebis perdue ne sait pas qu'elle s'est perdue, elle ne peut pas faire un effort pour revenir au troupeau!

7) Conclusion

Bien sûr, je ne prétends pas que le Pape devrait excommunier tout le monde, ou qu'un baptisé «devrait être considéré comme excommunié, jusqu'à ce qu'il prouve son innocence»! Par contre, je pense que de nos jours au Québec on tombe souvent dans l'excès contraire, ce qui met en danger la vie éternelle autant des hérétiques que des fidèles.

«[L'Église catholique, tout comme la Vierge Marie] comprend l'homme pécheur et elle l'aime d'un amour maternel. Voilà pourquoi elle est du côté de la vérité et [porte le fardeau de] rappeler les exigences morales à tous et en tout temps. Pour la même raison, elle n'accepte pas que l'homme pécheur soit trompé par quiconque prétendrait l'aimer en justifiant son péché, car elle sait qu'ainsi le sacrifice du Christ, son Fils, serait rendu inutile. Aucun acquittement, fût-il prononcé par des doctrines philosophiques ou théologiques complaisantes, ne peut rendre l'homme véritablement heureux: seules la Croix et la gloire du Christ ressuscité peuvent pacifier sa conscience et sauver sa vie.»
[Veritatis Splendor, No. 120]

| Accueil >> Sermons perdus