| Accueil >> Sermons perdus

Première Lettre pastorale du Cardinal Cram Telleuo

Rogier van der Weyden. Saint Georges et le Dragon.
«Kein toué, esprit de Vatican II!»
(Rogier van der Weyden. Saint Georges et le Dragon. Source)

Note: Le Cardinal Cram Telleuo est un personnage mythologique au diocèse de Québec. Certains prétendent que M. Telleuo est en fait le Cardinal Marc Ouellet, mais seulement la nuit, lorsqu'il porte son costume d'homme-araignée («Cram Telleuo» est «Marc Ouellet» à l'envers, pour les gens qui lisent ceci à 2 heures du matin et qui ne pigent pas).

Bien-aimés disciples de Jésus-Christ,
(Qui est Vrai Homme et Vrai Dieu)

Il y a une semaine, notre Saint-Père Jean-Paul II m'a fait l'honneur de me nommer à la tête de ce diocèse, le plus vieux diocèse au Canada. Je veux vous remercier tous pour votre accueil chaleureux.

Je suis désolé, mais je vais passer tout de suite au vif du sujet. J'écris ceci sur mon ordinateur portatif, sur le coin de la table de cuisine, pendant que je mange. Cette lettre ne sera pas un chef-d'oeuvre littéraire, mais je dois tous vous parler maintenant, et pas vingt-et-un mois après mon arrivée au diocèse!

D'une certaine manière, c'est comme si je venais d'acheter un bloc d'appartements, et je viens de finir ma première tournée des appartements. À ma grande tristesse, plusieurs appartements sont en mauvais état, et ce qui est plus grave, certains n'ont même pas de détecteur de fumée!

Si ceci m'arrivait, j'écrirais une lettre à toutes les familles vivant dans ce bloc d'appartements, leur disant que j'étais désolé pour l'état du bâtiment, mais leur disant aussi d'aller tout de suite s'acheter un détecteur de fumée neuf! «Je vous déduirai ça de votre loyer!» Je n'attendrais pas, et je ne ferais pas semblant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est une question de vie ou de mort.

Ceci vous donne une idée de pourquoi j'écris ma Première lettre pastorale si rapidement. J'ai fait une tournée rapide du diocèse de Québec, et certaines choses ne sont pas «tout à fait parfaites». Bien sûr, nous sommes tous d'accord que de nombreuses personnes au diocèse font un travail magnifique d'évangélisation, et je profite de l'occasion pour les en remercier du fond du coeur. Néanmoins, certains d'entre vous êtes en danger de mort spirituelle, à cause d'erreurs répandues sur l'Évangile du Christ.

Je suis l'évêque, alors c'est ma responsabilité «d'être vigilant pour que la Parole de Dieu soit fidèlement enseignée. [...] Comme évêques, nous avons le devoir de veiller personnellement à ce que la «saine doctrine» [1Tm 1:10] de la foi et de la morale soit enseignée dans nos diocèses» [Veritatis Splendor, No. 116]. Sauf que je n'ai tout simplement pas le temps ou le personnel pour tout réparer tout de suite.

Je vais tout réparer, ou mourir en essayant de le faire. C'est la promesse que je vous fait. En attendant, SVP allez au magasin pour vous acheter un «détecteur de fumée» spirituelle: le CÉC ou Catéchisme de l'Église catholique. Si vous avez accès à l'Internet, il est disponible gratuitement sur le site web du Vatican.

Si vous entendez ou voyez quoi que ce soit qui contredise le CÉC, votre alarme spirituelle devrait se déclencher. Si quelqu'un vous dit quelque chose qui ne s'agence pas avec le CÉC, ils sont dans l'erreur, même si ce sont des prêtres ou des agentes de pastorale.

Si vous le pouvez, vous devriez aussi vous acheter Redemptionis Sacramentum, qui explique certaines erreurs fréquentes dans la liturgie. Si le prêtre de votre paroisse fait quelque chose durant la messe qui est interdit par Redemptionis Sacramentum, envoyez-moi une lettre avec le nom du prêtre, la date et l'endroit, et une description précise de ce qui s'est produit.

Merci beaucoup pour votre patience, et
Que Dieu vous bénisse tous,

Cardinal Cram Telleuo
Québec, 15 janvier 2004.

| Accueil >> Sermons perdus