| Accueil >> Sermons perdus

Deuxième Lettre pastorale du Cardinal Cram Telleuo

Titian. David et Goliath.
«Merci mon Dieu de m'avoir donné un site web pour trucider les hérésies!»
(Titian. David et Goliath. Source)

Note: Pour plus d'informations sur le Cardinal Cram Telleuo, voir sa Première lettre pastorale.

Bien-aimés disciples de Jésus-Christ,
(Qui est Vrai Homme et Vrai Dieu)

Voilà maintenant vingt-et-un mois que je suis parmi vous au diocèse de Québec. Je vous prie de me croire: n'eût été de vos prières pour me soutenir, j'aurais probablement péri écrasé sous le poids de mes responsabilités. Avoir la charge de tout un diocèse, lorsqu'on prend notre devoir à coeur, est très dur. Je le redis encore: ce qui me soutient, ce sont vos prières. À chaque fois qu'une jeune maman fait rajouter «et Jésus, prenez soin de notre évêque, le Cardinal Cram Telleuo», à la prière du soir de ses jeunes enfants lorsqu'ils sont à genoux devant le Crucifix, c'est tout le diocèse qui est fortifié. À chaque fois qu'une personne âgée et alitée s'efforce de dire son Chapelet aux intentions de l'évêque, en acceptant sa maladie en union avec les souffrances de Jésus-Christ sur la Croix, ce sont mes souffrances qu'elle soulage, et celles de toute l'Église répandue à travers le monde.

C'est avec une grande joie que je vois les bourgeons de la foi et de l'espérance surgir ici et là au diocèse, grâce aux prières et au travail acharné de tous les ouvriers de la vigne du Seigneur. Par contre, notre tâche est loin d'être terminée!

Dans cette deuxième lettre pastorale, je voudrais vous parler de catéchèse. Sans bonne catéchèse, notre diocèse va mourir. Sans bonne catéchèse, notre Mère l'Église ne peut pas «accoucher» de nouveaux petits agneaux pour faire grandir le troupeau du Seigneur, et sans bonne catéchèse, les petits agneaux qui existent ne pourront pas se nourrir et croître, mais au contraire, périront de faim et de froid (ou pire, seront étranglés par des loups déguisés en brebis).

Les fondements théologiques de la catéchèse sont bien connus, alors je ne les répèterai pas ici. Je vous demande par contre de tous faire un effort pour étudier ces fondements, selon vos capacités et vos loisirs. Les sources excellentes et fiables sont:

1) Le CÉC (évidemment!)

2) Catechesi Tradendae du Pape Jean-Paul II

3) Evangelii Nuntiandi du Pape Paul VI

4) Le Directoire Générale de la catéchèse (édition 1997)

5) Etc, etc...

Étant donné ces fondements théologiques, je décrète ce qui suit, en tant que pasteur du diocèse de Québec, en communion apostolique avec le Pasteur Suprême, le Pape Jean-Paul II, successeur de Pierre et Vicaire du Christ:

1) Les athées et les hérétiques ne doivent plus donner des cours de catéchèse. Même pour un cours de mathématique, cela n'a pas de sens! (Voyez-vous un prof, qui croirait que 2+2=99, donner un cours de math?) Sauf qu'un cours de catéchèse doit transmettre non seulement la bonne information, mais aussi la Foi vivante! À partir de maintenant, toute personne ayant la charge d'enseigner la catéchèse aux enfants ou aux adultes devra faire publiquement sa profession de foi et son serment d'allégeance au Saint-Père. On rajoutera d'ici une semaine une section spéciale sur le site web du diocèse de Québec pour afficher ces serments. C'est la responsabilité des parents de veiller à ce que tout catéchète enseignant à leurs enfants apparaisse sur cette liste, mais c'est aussi leur responsabilité de me signaler tout ce qui serait incompatible avec leur serment public.

2) Il est interdit d'utiliser des matériaux pédagogiques qui ne respectent pas le Catéchisme de l'Église catholique. Sur le marché, on trouve un fourmillement de livres de catéchèse qui se prétendent catholiques, et qui ne le sont absolument pas! Le CÉC est maintenant le livre obligatoire pour tous les catéchumènes de plus de 12 ans. Pour les plus jeunes, il y a le Compendium du Catéchisme de l'Église catholique, qui est sept fois plus bref, sous format question-réponse. De plus, on rajoutera d'ici une semaine une liste des livres et autres documents interdits sur le site web du diocèse.

3) J'établis une «paroisse-modèle» pour la liturgie, les homélies et les Sacrements. La paroisse du Très-Saint-Sacrement à Québec est maintenant désignée «paroisse-modèle», et je désigne son nouveau curé. Non pas que les gens dans les autres paroisses vont tous aller en Enfer, bien sûr que non! Mais tout comme le contracteur à besoin d'un plan pour bien bâtir la maison, les paroisses du diocèse de Québec doivent avoir un modèle à suivre. Je veillerai personnellement à ce que la liturgie, les homélies et les sacrements y soient offerts en pleine conformité avec les enseignements officiels de l'Église catholique. Il y aura obligatoirement des prêtres dans les confessionnaux au moins une heure avant chaque messe. De plus, toute messe diffusée à la télévision devra obligatoirement être filmée dans cette paroisse. J'afficherai les autres règles concernant cette paroisse-modèle sur le site web du diocèse, d'ici un mois.

4) Les parents devront dorénavant avoir au moins autant de catéchèse que leurs enfants. Comment voulez-vous transmettre la Foi aux enfants, quand les premiers éducateurs de ces enfants ne vont pas à la messe, ne connaissent rien au CÉC, et se fichent éperdument de l'Église catholique? «Les parents doivent, par la parole et par l'exemple, être les premiers à faire connaître la foi à leurs enfants» [Lumen Gentium, No. 11].

5) Les critères d'accès au Sacrements seront dorénavant respectés. L'Église catholique n'enseigne pas qu'il faut distribuer les Sacrements à tort et à travers. Voir «Le Sacrement de la désévangélisation».

6) J'instaure une enquête sérieuse sur l'état de la catéchèse au Québec. On dirait que plus on fait de la «catéchèse» au Québec, moins les gens sont catholiques. Il faudrait bien examiner ce qu'on enseigne à ces gens! Voir le «Le Derby de démolition diocésain», point No. 3.2.6. Cette enquête donnera au moins deux résultats: une liste de livres à proscrire (voir No. 2 ci-haut), et une liste de gens qui ne devront plus enseigner la religion catholique aux enfants (voir No. 1 ci-haut).

7) Je démarre un projet de réalisation d'un cours de catéchèse sur DVD. De nos jours, une caméra numérique qui enregistre directement sur DVD-RW coûte moins de 2000$ CAN. On devra terminer la première version de cours d'ici six mois. Un bon cours de catéchèse sur une vingtaine de DVDs aura plusieurs avantages: (1) Je pourrai garantir la fidélité au Pape de son contenu; (2) les adultes qui travaillent pourront suivre ce cours à leur rythme (voir aussi le No. 4 ci-haut); (3) cette série de DVD sera rendue disponible dans les clubs vidéo partout au Québec; (4) les gens qui lisent rarement (et Dieu sait qu'il y en a dans notre civilisation «télévisuelle») pourront s'instruire; etc. Bien sûr, une série de DVD ne vaut pas une évangélisation faite par un saint Dominique ou une sainte Thérèse de Lisieux en chair et en os! Mais c'est beaucoup, beaucoup mieux que rien.

Certaines personnes diront que mes sept décrets sont durs. Oui, ils sont durs, mais «le diable, votre adversaire, est comme un lion rugissant, il va et vient cherchant qui dévorer.» [1P 5:8].

Nous avons le choix: laisser nos petits agneaux se faire égorger, ou faire le ménage de notre catéchèse. Et je n'ai pas la moindre intention de choisir la première option...

Que Dieu vous bénisse tous,

Cardinal Cram Telleuo
Québec, 16 décembre 2004.

| Accueil >> Sermons perdus