| Accueil >> Sermons perdus

Baptisé sans consentement, ou aveuglé inconsciemment?

Piero della Francesca. Baptême du Christ.
(Piero della Francesca. Baptême du Christ. [Source])

J'entends souvent des athées et des apostats dire:

«Mes parents m'ont fait baptiser sans mon consentement!»

Premièrement, c'est un peu agaçant d'entendre ceci dit avec un ton de voix négatif. C'est tout juste si ces gens ne commencent pas en disant : «Mes sales parents...».

Nos parents, et surtout notre mère, ont beaucoup souffert pour nous. S'ils nous ont fait baptiser, c'est probablement par amour. Je connais plusieurs parents qui, en voyant leur enfant atteint d'une maladie grave, seraient prêts à donner un rein, un poumon, leur vie même, pour sauver leur enfant. Si vous voulez vous plaindre d'avoir été baptisé, le minimum de respect que vous devez à vos parents est de mentionner le fait qu'ils ont agi par amour, et que baptisé ou pas, vous leur devez une reconnaissance éternelle.

Deuxièmement, on n'entend jamais les athées et les apostats se plaindre que leur mère leur donnait souvent un bain lorsqu'ils étaient bébés, sans leur consentement. Ils ne se plaignent pas non plus d'avoir été vaccinés sans leur consentement, même s'ils sont peut-être en vie aujourd'hui à cause de cela.

Le consentement et la liberté religieuse sont de bonnes et belles choses, et en temps normal il faut obtenir le consentement. Par contre, pour consentir vous devez avoir l'usage de la raison. Si vous avez perdu la raison (parce que vous êtes sénile, par exemple), ou que vous ne l'avez pas encore (parce que vous êtes un bébé), il est normal et louable qu'un proche prenne certaines décisions pour vous.

Troisièmement, les gens qui se plaignent d'avoir été baptisés semblent se contredire. D'après eux, Dieu n'existe pas, ou du moins ce qu'enseigne l'Église catholique est faux. Dans ce cas, un Baptême serait juste un peu d'eau sur le front! Avez-vous pris votre douche ce matin? Oui? Êtes-vous terrorisé parce qu'une quelconque secte religieuse prétend que «l'esprit du Mal» s'écoule des pommes de douche qui n'ont pas été exorcisées par le Grand Sorcier du village? Non, pas du tout. Alors pourquoi les athées se font-ils du mauvais sang à cause de leur Baptême?

Quatrièmement, certains athées et apostats semblent s'imaginer que l'Église catholique n'exige pas le consentement de la personne qui se fait baptiser. C'est faux: (1) Il faut vouloir être baptisé; (2) On ne doit pas baptiser les enfants contre la volonté des parents; (3) On ne doit pas baptiser une personne qui a perdu la raison, si elle n'a pas manifesté son intention de se faire baptiser pendant qu'elle était encore lucide. [Summa Theologica, III, q. 68. a. 7, a. 10, a. 12].

L'Église catholique baptise les enfants de parents catholiques, même si ces enfants sont trop jeunes pour pouvoir consentir ou refuser ce Baptême. Plusieurs raisons appuient cette décision:

1) «Naissant avec une nature humaine déchue et entachée par le péché originel, les enfants aussi ont besoin de la nouvelle naissance dans le Baptême» [CÉC, No. 1250].

2) «La pure gratuité de la grâce du salut est particulièrement manifeste dans le Baptême des enfants» [CÉC, No. 1250], ce qui heurte les orgueilleux qui voudraient que l'homme se sauve par lui-même.

3) L'enfant dans le ventre de sa mère mange non pas avec sa propre bouche, mais par la bouche de sa mère. C'est un peu la même chose pour le Baptême des enfants. L'enfant baptisé renonce à Satan et ses oeuvres, et professe sa foi en Jésus-Christ, non pas par sa propre bouche, mais par la bouche de sa Mère l'Église, qui le portera en son sein jusqu'à l'âge de la raison. [Summa Theologica, III, q. 68. a. 9].

Tout cela étant dit, une question très sérieuse doit être posée: les athées et les apostats qui se plaignent d'avoir été baptisés sans leur consentement, sont-ils en train d'être aveuglés inconsciemment? Ces gens qui chérissent leur liberté, sont-ils vraiment libres aujourd'hui? Sont-ils pleinement conscients de ce qui leur arrive?

1) L'existence de Dieu ne dépend pas de notre consentement. Si Dieu n'existe pas, on ne peut pas le faire exister, et s'il existe, on ne peut pas le tuer. Par contre, nous sommes libres de faire des recherches sérieuses pour savoir si Dieu existe. Tous les athées que nous connaissons croient aveuglément que Dieu est mort, plutôt que d'avoir des arguments solides, alors que les catholiques savent qu'on peut prouver scientifiquement l'existence de Dieu [Denzinger No. 4206].

2) La mort s'en vient, et elle se fiche de notre consentement. Qu'on croit ou non à l'efficacité du Baptême, la mort s'en vient. De nombreuses personnes préfèrent s'aveugler par le divertissement, plutôt que de regarder la mort en face et s'y préparer. Mais les catholiques savent que «La voie du Christ mène à la vie» [Mt 7:14], mais que l'autre voie «mène à la perdition» [Mt 7:13].

3) Nos enfants vont nous poser des questions embarrassantes, sans notre consentement. Que vont répondre les apostats et les athées aux questions comme: «Papa, pourquoi je ne suis pas baptisé?», ou «Maman, pourquoi on existe?», etc. Vont-ils dire: «Mon petit garçon chéri, j'ai apostasié, pour des raisons que j'ai oublié et que je n'ai jamais vraiment pris la peine d'examiner»? ou encore «Ma belle petite fille, tu n'es que le résultat aléatoire d'une Évolution sans but, tu n'as pas d'âme spirituelle, et tes pensées ne sont qu'un épiphénomène de la matière»? C'est la lumière de la vérité que les parents doivent transmettre à leurs enfants, pas leur aveuglement.

4) Notre entourage nous influence, sans notre consentement. Les athées et les apostats se rendent-ils compte jusqu'à quel point leurs opinions sur le catholicisme sont «pré-fabriquées» par les autres? Sont-ils au courant de toutes les magouilles qui sont faites pour les éloigner du catholicisme? (Voir entre autres à ce sujet: Le Sacrement de la «désévangélisation») Est-ce qu'ils veulent vraiment être athées et apostats, ou sont-ils manipulés? Si ce qui est dit sur ce site web est vrai, et que vous êtes un apostat ou un athée baptisé dans la province de Québec, alors vous êtes probablement une victime inconsciente du «système».

Les athées et les apostats qui ont été baptisés dans leur enfance ont plusieurs options pour «effacer la tâche originelle que le sacrement du Baptême a fait sur la robe blanche de leur incroyance». La pire de ces options est d'écrire à leur évêque pour lui signifier par écrit qu'ils renoncent officiellement à leur foi catholique.

J'ai rencontré, il y a de nombreuses années, une personne qui avait choisi cette option. C'était une dame Témoin de Jéhovah qui faisait du porte-à-porte. En fait, elle ne parlait pas, car c'était l'autre avec elle qui parlait constamment. Mais à un moment donné durant le débat cette dame s'est exclamé tristement: «Quand je suis devenu Témoin de Jéhovah, j'ai été obligée d'envoyer une lettre à mon évêque pour lui dire que je renonçais à ma foi catholique. Il ne m'a jamais répondu. Personne n'est entré en contact avec moi. Et pourtant dans la Bible c'est écrit que Jésus est le bon berger, le berger qui va chercher la brebis perdue.»

Madame, où que vous soyiez, au nom de l'Église catholique, je vous demande pardon. Si jamais je suis de nouveau témoin d'une brebis qui se perd, et que je ne fais rien, que le feu du Ciel me tombe dessus pour me punir.

Même sans mon consentement!

| Accueil >> Sermons perdus