| Accueil >> Philosophie

Au secours! Mes sources d'information me tiennent prisonnier!

Alexander Orlowski. Prisonniers sous escorte.
(Alexander Orlowski. Prisonniers sous escorte. Source)

1) Introduction

Plusieurs personnes me disent qu'ils sont en désaccord avec certaines choses sur mon site web. D'une certaine manière, c'est si banal qu'il ne sert presque à rien d'en parler. Mais d'un autre côté, si on y pense vraiment, le simple fait que deux personnes puissent être en désaccord à propos de quelque chose nous plonge dans des questions philosophiques très importantes.

Comment se fait-il que des gens puissent avoir des désaccords? Une «vérité» valable pour tous existe-elle, ou sommes-nous condamnés à être chacun dans notre propre petite «réalité», avec nos propres petites «vérités» personnelles? Supposons que la vérité existe, et que je sois pris dans l'erreur, comment d'autres personnes peuvent-elles «me sortir» de mon erreur, et me mener hors des ténèbres et dans la lumière?

2) La Confrontation avec la réalité

Dès le premier effort honnête pour se servir de notre tête, nous voyons clairement que la réalité existe, et qu'on peut connaître cette réalité, et que tout le monde est «dedans» cette même réalité. Ceci est exposé ailleurs, comme l'explication pour la paume du Gant du philosophe, et le paragraphe No. 2 de Concedo, Nego, Distinguo.

3) Qu'avez-vous lu?

Étant donné que nous sommes tous deux en contact avec la même réalité, comment alors pouvons-nous être en désaccord? Selon mon expérience personnelle, je dirais que la différence est nos sources d'information. Je ne suis pas capable de faire des miracles; je ne peux pas transformer du plomb en or; je ne peux pas prendre de mauvaises sources d'information et produire des affirmations bonnes et véridiques fondées sur elles.

C'est pourquoi, d'une certaine manière, je suis «tenu prisonnier» par mes sources d'information. En présumant que j'ai de bonnes intentions, si je dis quelque chose qui n'est pas vrai, alors c'est probablement parce que j'ai lu de mauvaises sources d'information. Un célèbre économiste aurait dit moins diplomatiquement:

Des hommes d'action, qui se croient exempts de quelque influence intellectuelle que ce soit, sont typiquement les esclaves de quelque économiste décédé. Et les fous au pouvoir, dont on entend les vociférations, ne sont que les porte-paroles des délires avancés quelques années auparavant par un scribouilleur académique.

Pour me «tirer hors des ténèbres», vous devez gentiment me montrer d'autres sources d'information, plus fiables.

Si je considère mon expérience personnelle, je peux voir que quand je change d'idée, c'est parce que quelqu'un a pris la peine de «me prendre par la main» pour me montrer une source d'information que je ne connaissais pas. Prenons un exemple un peu ridicule mais vrai. Avant, j'achetais des cartouches d'encre pour mon imprimante. Un jour, ma tante m'a téléphoné pour me dire de venir voir une émission à la télé sur les imprimantes à jet d'encre. Je n'aime pas la télévision et ma tante n'est pas une experte en informatique, mais enfin, elle a insisté et finalement, je suis allé regarder cette émission. J'y ai appris que l'encre dans une cartouche coûtait plus cher que du champagne à 50$ la bouteille, et même plus cher que du parfum à 250$ la bouteille! J'ai aussi appris qu'on pouvait acheter de petites trousses pour remplir ses cartouches pour environ dix fois moins cher. Alors j'ai changé d'idée!

4) Conclusion

L'homme égaré dans l'erreur reste toujours un homme et conserve sa dignité de personne à laquelle il faut toujours avoir égard. Jamais non plus l'homme ne perd le pouvoir de se libérer de l'erreur et de s'ouvrir un chemin vers la vérité. Et pour l'y aider, le secours providentiel de Dieu ne lui manque jamais.
[Pacem in terris, No. 158]

D'une certaine manière, ce texte n'est qu'un rappel pour moi-même, puisque j'oublie régulièrement que la plupart des hommes essaient de faire le bien, étant donné les sources d'information qu'ils ont. Je dois cesser de «sauter sur les gens» dès qu'ils paraissent être en désaccord avec moi. Peut-être sont-ils tenus prisonniers par leurs sources d'information. Ou peut-être que c'est moi qui porte les menottes! Et si c'est moi qui porte les menottes et que vous avez une clé, SVP faites un effort raisonnable pour me libérer!

Merci!

 

| Accueil >> Philosophie