| Accueil

Considérations juridiques

Justice.
[Source]

Note: Désolé, mais ces «Considérations» ne sont pas triées par ordre d'importance, ni bien structurées, parce qu'elles sont élaborées au fur et à mesure, et que je ne veux pas changer la numérotation (car je m'y réfère de partout sur ce site). C'est peut-être aussi préférable pour des raisons juridiques de ne pas réécrire ou modifier en profondeur ce document.

1) Respect de la Loi. Tous les auteurs, collaborateurs et partisans du site web www.inquisition.ca s'engagent fermement à respecter toutes les lois du Canada, de la province de Québec, et de l'Église catholique, comme il l'est clairement dit dans la FAQ No. 1.

2) «Courriels bêtes». Nous réservons le droit d'afficher intégralement sur l'Internet toute communication écrite ou orale qui nous est envoyée, incluant tous les renseignements personnels de l'expéditeur, même contre son gré. (Ceci exclut bien sûr le cas des personnes en détresse qui nous contactent pour obtenir de l'aide.)

Normalement, je demande la permission de l'auteur, mais j'ai rajouté cette règle parce que certaines personnes m'envoient des courriels dénués de courtoisie, tout en me menaçant de poursuites judiciaires si j'ose afficher leurs courriels sur le web!

3) Autorité de juger qui est un «loup». Sur ce site web, un «loup» est défini comme étant un chef religieux (diacre, prêtre, évêque, etc.) qui est hérétique, schismatique ou apostat, tout en faisant semblant d'être catholique. Seul le Pape, ou un évêque en communion avec le Pape, a l'autorité de juger qui est un «loup», et qui est une «brebis» (un bon catholique). Je n'ai pas l'autorité pour prendre une telle décision.

4) Autorité de faire une Inquisition. Seul le Pape, ou des gens mandatés par le Pape, a l'autorité de convoquer une inquisition et de veiller à son bon déroulement. Je n'ai pas reçu un tel mandat du Pape.

5) Humour. Si vous n'avez pas un bon sens de l'humour, ne visitez pas ce site, il contient quelques blagues!

6) Autorité du Pape. Si jamais il devait y avoir un désaccord entre le Pape et moi, le Pape a raison, et j'ai tort!

7) Copyright du matériel sur ce site. Par défaut, bien sûr, tout le contenu de ce site, qui ne provient pas explicitement d'un autre auteur, est © Stefan Jetchick, 2004-2017. Par contre, j'accorde par les présentes la permission d'utiliser tout matériel sur ce site, aux conditions suivantes:

7.1) La source doit être mentionnée avec un hyperlien vers ce site web (www.inquisition.ca ou www.jesus-eucharistie.org).

7.2) La date où le passage a été copié doit être mentionnée (C'est parce que le site web change souvent).

7.3) Le livre, la revue, le site web, etc., où le passage est cité doit lui-même respecter au minimum l'équivalent de nos Considérations juridiques No.1, No. 10, et No. 13.

7.4) L'utilisation doit être non-commerciale.

7.5) Le contenu ne doit pas être modifié.

8) Amour pour les «loups». On pourrait dire que Jésus-Christ est mort sur la Croix pour les loups seulement, car avant que le monde soit sauvé, il n'y avait pas de brebis (sauf pour la Sainte Vierge, conçue sans péché). C'est pourquoi on ne veut pas exterminer les loups, mais bien les convertir en brebis. L'Amour de Dieu nous presse d'aimer les loups, comme le Christ les aime. (Mais voir aussi No. 26 et No. 12.3).

9) Version officielle de ce site. Je fais régulièrement des erreurs, et j'essaie de les corriger dès qu'on me les signale. Par contre, je ne peux pas «rattraper» toutes les copies papier qui ont été disséminées. C'est donc le site web qui fait autorité, pas les copies papier.

10) Droit de réplique. Ce site web souhaite attaquer toutes les erreurs qui font du tort à l'Église catholique (en utilisant seulement des moyens légaux, bien sûr, voir le No. 1 ci-haut), mais je n'aime pas le combat simulé («shadow-boxing» en anglais). Alors si quelque chose vous semble injuste, envoyez-moi simplement votre réfutation (incluant des hyperliens vers d'autres sites web appuyant votre point de vue), et je l'ajouterai au moins dans le «Bottin des brebis et des loups», et normalement j'ajouterai aussi d'autres hyperliens vers votre réfutation, à partir d'emplacements pertinents de ce site. Si mes arguments étaient tellement faibles que j'avais peur que les gens aient un accès facile à d'autres sites web démontrant le contraire, j'aurais fermé la boutique depuis longtemps!

11) Évitement de la provocation inutile. J'ai fait mon voeu de martyr, mais je ne veux pas m'exposer témérairement et inutilement aux persécutions et au martyre. La vie est belle, et autant qu'il est chrétiennement possible, on doit éviter la première mort. (La «deuxième mort» est l'Enfer, celle qu'on doit éviter à tout prix)

12) Créneau du marché de ce site (ou «Énoncé de mission»). Le monde est rempli de sites web catholiques qui enseignent en gros ce que l'Église enseigne, sauf pour les choses désagréables que les pécheurs ne veulent pas entendre. Le créneau du marché de ce site web est de se concentrer sur ces choses, car elles sont désagréables seulement en apparence, mais hautement nécessaires en réalité. Par exemple:

«L'avortement est un meurtre, l'islam est un mensonge, la sodomie est contre Nature, et l'athéisme empoisonne tout».

Pour bien satisfaire les besoins de ce créneau de marché, on doit apparemment «jongler» avec plusieurs exigences en même temps, dont notamment:

12.1) Il faut détester et dénoncer clairement le péché. On ne peut pas aimer Dieu si on ne déteste pas le péché, et on ne peut pas conduire le troupeau vers les bons pâturages sans, entre autres, dénoncer les pâturages empoisonnés.

12.2) Il faut aimer les pécheurs, comme Dieu les aime. Non pas les aimer en tant que pécheurs, mais en tant qu'enfants de Dieu. Voir entre autres les Considérations Juridiques Nos. 8 et 13.

12.3) Il ne faut pas se laisser intimider par les pécheurs qui hurlent contre ce site. Il faut «réfuter, menacer, exhorter», même si cela cause des «démangeaisons d'oreilles» [2Tm 4:1-3; voir aussi He 12:11; IIa-IIae, q. 114, a. 1, ad 3]. Une autre manière de le dire, c'est que les Considérations juridiques 12.1 et 12.2 sont en conflit, pour autant que les pécheurs refusent de lâcher leur péché. Plus les pécheurs refusent de lâcher leur péché (et plus ils tentent d'imposer leur péché aux autres, et tentent d'empêcher les chrétiens d'essayer de libérer les autres du péché), plus 12.1 a priorité. Voir entre autres L'Excommunication, ce geste d'amour!, Béni soit le schisme qui vient au Nom du Seigneur, etc.

12.4) La colère de l'homme ne fait pas la justice de Dieu. Dès qu'on s'efforce de clairement voir le mal pour le dénoncer, on risque de tomber dans le négativisme et la colère, et devenir isolé et frustré. Il faut éviter ceci. «Laisse là ta colère, cesse de t'indigner, ne t'échauffe pas, cela ne fait que du mal. [Ps 37:8]».

12.5) Il faut aussi construire. Dénoncer le mal en soi ne suffit pas, un peu comme enlever les mauvaises herbes d'un jardin, en soi, ne fait pas pousser de belles fleurs. Il faut transmettre la foi, faire aimer Jésus, donner de bons cours de catéchèse, etc. Ce site cherche à satisfaire à cette exigence surtout en faisant la promotion de bons livres et de bons sites web.

12.6) Parfois, nous devons éviter d'épargner nos supérieurs. Voir Un catholique devrait-il critiquer publiquement certaines décisions de ses supérieurs?

13) Égards pour les autres [Ep 4:29; 2Tm 2:25]. Non seulement est-ce que je veux rester dans la légalité, la moralité et la rationalité, mais je veux aussi ne pas dépasser les bornes du bon goût et de la courtoisie. Veuillez m'avertir si vous remarquez des infractions à cette règle.

14) Fautes de français (et autres erreurs). J'essaie d'éviter les fautes d'épèlllation, les fôtes de gramère, et lè zanglyssismes. J'essaie aussi d'éviter les erreurs de faits, les erreurs de logique, les erreurs philosophiques, théologiques, scientifiques, etc. Pour un temps limité seulement (tant qu'il me restera assez d'argent pour payer le loyer!), je vous paierai 0.50$ par faute que vous me signalez sur la version officielle.

15) Générique masculin («homme» inclusif). Quand je parle des «hommes», je parle des personnes humaines en général, qu'elles soient de sexe mâle ou femelle, et de la conception à la mort. J'emploi aussi le néologisme «vir» pour parler d'un homme de sexe mâle. Voir l'explication complète dans «Mulier Est Homo; Vir Est Homo». Aussi, lorsque je cite quelqu'un d'autre, je me permets normalement de changer son texte pour respecter cette convention.

16) Responsabilité personnelle. Les casiers postaux n'ont pas de responsabilité, et les sociétés à but non lucratif n'ont pas de conscience morale. Ce site web aura toujours au moins une personne en chair et en os qui sera responsable de son contenu, et cette personne sera rejoignable par courriel, téléphone, et courrier. Les masques sont faits pour les terroristes. Je déteste l'anonymat.

17) Aspects plus techniques de ce site web. Les Quelques règles informatiques de ce site web seront respectées.

18) Avis de non-responsabilité pour les suggestions d'achat et les activités dangereuses. Dans la section moins importante de ce site web (c'est-à-dire «Varia»), je fais parfois des suggestions d'achat. Je parle aussi d'activités et d'objets qui peuvent potentiellement être dangereux. Veuillez noter que:

18.1) Je ne reçois aucune compensation pour les suggestions d'achat (Je fais ces suggestions seulement pour essayer d'aider les gens à épargner du temps et de l'argent).

18.2) Malheureusement, je n'ai pas un laboratoire bien équipé qui me permettrait de comparer scientifiquement tous les produits disponibles (Si vous connaissez un meilleur produit, SVP me le dire!).

18.3) Si vous faites des activités potentiellement dangereuses (comme utiliser des outils électriques, ou nettoyer des choses avec des produits toxiques, ou aller camper en milieu sauvage, etc.), SVP faites attention, et obtenez les conseils d'un expert avant de commencer (et je ne suis pas un expert).

18.4) Je ne suis pas responsable des accidents qui pourraient se produire quand vous faites des activités décrites sur ce site web.

19) Politique de protection des renseignements personnels. Je ne veux pas recueillir d'informations concernant les visiteurs de ce site web, que ce soit avec des fichiers-mouchards («cookies» en anglais), ou des espioniciels («spyware» en anglais), ou quoi que ce soit du genre. Si vous remarquez quoi que ce soit de louche, SVP me le dire, et je changerai d'hébergeur de site web.

20) Sites miroir. Bien entendu, toutes les considérations juridiques s'appliquent aussi à tous les sites miroir (comme www.jesus-eucharistie.org).

21) Respect de la propriété intellectuelle. J'essaie de respecter la propriété intellectuelle d'autrui, que ce soit les photos, les images religieuses, les livres numérisés, etc. Par contre, parfois je ne sais même pas où m'adresser pour demander la permission, et parfois je n'obtiens pas de réponse, malgré mes courriels et lettres recommandées (par exemple pour les oeuvres de F.-J. Thonnard). SVP me le dire si vous remarquez une infraction à cette règle.

22) Transparence financière. Pour l'instant, ce site web est entièrement payé de ma poche. Je ne demanderai jamais d'argent en échange des services que ce site offre (voir Considération No. 24). Par contre, si jamais je devais commencer à demander ou à recevoir des dons, je rendrai obligatoirement disponible tous les états financiers et les prévisions budgétaires de ce site. Ces documents seront gratuits, accessibles sans restriction sur l'Internet, et détaillés (par exemple, pas un vague survol des dépenses, mais de vrais états financiers sérieux). Si on demande aux gens des dons volontaires, le moindre qu'on puisse faire est de leur dire comment on dépense leur argent!

23) Le terme «protestant». Sur ce site, le terme «protestant» signifie en gros «chrétien non-catholique». L'utilisation de ce terme ne signifie pas que je suis contre l'oecuménisme, ou que je prétends que tous les non-catholiques vont automatiquement en Enfer, ou une quelconque autre sottise du genre. (Voir entre autres Unitatis Redintegratio, No. 20, etc.)

24) Gratuité. Tout le matériel sur ce site web sera toujours gratuit. Les biens désintéressés (ou «spirituels», ou «culturels») comme la Foi catholique, la philosophie et la politique ne sont pas des biens de consommation; ils ne font pas parti de l'ordre économique. De plus: «Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement» [Mt 10:8]. Par contre exemple, les pseudo-philosophes veulent que les gens paient pour leur «sagesse».

25) Courriels anonymes. Je me réserve le droit d'ignorer les communications (courriels, appels téléphoniques, etc.) qu'on m'envoie, si l'interlocuteur refuse de s'identifier. Je déteste l'anonymat.

26) Règles d'interprétations. Une des règles d'interprétation textuelle les plus élémentaires dit que: «Chaque phrase d'un document contient virtuellement toutes les autres phrases de ce document!» En d'autres mots, parce que les hommes sont incapables de transmettre leur pensée tout d'un bloc, et qu'ils doivent «sérialiser» ce qu'ils ont à dire en plusieurs phrases consécutives, il ne faut pas oublier que toute phrase est implicitement reliée à toutes les autres phrases. Une troisième manière de dire la même chose est que: «Un texte hors contexte n'est qu'un prétexte».

27) Le terme «gauchiste». Sur ce site, le terme «gauchiste» signifie quelqu'un qui n'est pas d'accord avec une ou plusieurs des affirmations citées ci-haut dans l'énoncé de mission:

«L'avortement est un meurtre, l'islam est un mensonge, la sodomie est contre Nature, et l'athéisme empoisonne tout».

Un sociologue pourrait faire une étude du monde occidental actuel et constater qu'on peut diviser la population en deux grands groupes, ceux qui sont d'accord avec toutes les affirmations ci-haut, et ceux qui ne le sont pas. C'est une généralisation sociologique, et pas un théorème de géométrie, mais selon mon expérience personnelle c'est une généralisation qui correspond bien à la réalité.

 

| Accueil