| Accueil >> Contact

FAQ personnelle de S. Jetchick

As-tu vu comment ils ont élevé cet important édifice?... - À force de
petites choses!
«As-tu vu comment ils ont élevé cet important édifice?... - À force de petites choses!»
[Chemin, No. 823]

Table des matières

1) «Je représente l'Association XYZ. Seriez-vous prêt à donner du temps, ou de l'argent, etc?»
2) «Vous accordez une évaluation négative à cet auteur ou à cette oeuvre. Je ne suis pas content.»
3) «Pourquoi n'as-tu pas toujours le dernier mot dans les débats par courriel?»
4) «Tu es vilain. Pourquoi voudrais-tu être enlevé de ma merveilleuse liste d'envoi?»
5) «Comment puis-je mettre ma Profession de Foi sur l'Internet?»
6) «J'aimerais avoir telle partie de ton site web dans un autre format (comme MS-Word, ou PDF, ou ePub, etc.)»
7) «SVP! Ajoutez-moi à votre liste de sites web recommandés!»
8) «L'évêque XYZ est très bon. Pourquoi ne deviens-tu pas prêtre dans son diocèse?»
9) «J'habite en Afrique et ma vie est menacée. Pouvez-vous m'aider à immigrer au Canada et/ou m'envoyer de l'argent?»
10) «Voici un site web très vilain qui attaque l'Église. Que devrais-je faire?»
11) «J'ai besoin de munitions contre tel ennemi de l'Église. Pourrais-tu m'en fabriquer?»
12) «Veux-tu devenir le webmaître de mon nouveau site pro-catholique?»
13) «Que penses-tu de ce vidéo sur YouTube?»
14) «Aille! Mes employeurs potentiels tombent sur ton site web quand ils cherchent mon nom sur Google!»
15) «Votre site web est obsédé par la sodomie/l'avortement/etc.»
16) «Vous êtes comme Don Quichotte»
17) «Pourriez-vous traduire tel document pour telle bonne cause?»


1) «Je représente l'Association XYZ. Seriez-vous prêt à donner du temps, ou de l'argent, etc?»

D'abord, j'approuve de tout coeur toutes les intentions de défendre l'Église du Christ (ou tout autre noble but, comme protéger l'environnement, secourir les chatons abandonnés, etc.).

Ensuite, mon budget en temps/argent pour défendre l'Église est en ce moment accaparé. Il me fera plaisir d'enlever du temps/argent d'une autre Association que j'appuie en ce moment, afin de vous le donner à sa place. Tout ce dont j'ai besoin, ce sont de bonnes raisons pour penser que mon temps/argent sera mieux investi avec vous.

J'aimerais avoir une méthode géniale pour faire une telle détermination. Je n'en ai pas. En ce moment, j'essaie de classifier des offres comme la vôtre en me basant sur leur Quotient d'hétérostupidité, c'est-à-dire jusqu'à quel point elles succombent aux erreurs catholiques typiques. J'essaie aussi de voir si votre idée s'agence avec mon évaluation actuelle de ce qui doit être fait.

La plupart des offres que j'ai eues jusqu'ici ont été refusées, non pas parce que j'étais en désaccord avec les buts et intentions, car elles sont quasi inévitablement louables. Souvent, c'est plutôt à cause de 3.2, 3.3, 3.5, 3.16, 3.17, et 3.19.

Voir aussi dans cette FAQ:

11) «J'ai besoin de munitions contre tel ennemi de l'Église. Pourrais-tu m'en fabriquer?»
12) «Veux-tu devenir le webmaître de mon nouveau site pro-catholique?»
17) «Pourriez-vous traduire tel document pour telle bonne cause?»


2) «Vous accordez une évaluation négative à cet auteur ou à cette oeuvre. Je ne suis pas content.»

Désolé de vous causer des émotions négatives. Remarquez que je me trompe souvent, alors si je suis dans l'erreur, SVP faites un effort raisonnable pour me corriger. Si mon erreur est grave, c'est presque un cas de conscience pour vous, car cette erreur va infecter tous les lecteurs de mon site web. Vous devriez m'envoyer un courriel et me demander formellement de l'afficher sur mon site web, avec un hyperlien dans le texte qui contient mon erreur grave.

Par contre, si vous vous plaignez parce votre auteur ou oeuvre contient quelques vérités en plus des nombreuses erreurs que je signale, il est fort probable que je ne changerai pas d'avis. Voir la section 3.5 de Comment choisir un bon livre.

Enfin, si mon évaluation n'est que sommaire, et que vraiment vous insistez, je peux passer votre livre/auteur/article/site web dans la moulinette, mais sachez que ça me coûte très cher en temps. C'est laborieux entre autres parce que je dois tout traduire en anglais (mon site est bilingue), et je dois afficher ça sur mon site web, car tout processus d'évaluation doit être «transparent», c'est-à-dire que le public doit pouvoir venir vérifier toute la démarche qui a mené à l'évaluation. Attendez-vous donc à devenir célèbre si jamais l'évaluation complète venait confirmer mon évaluation sommaire initiale.


3) «Pourquoi n'as-tu pas toujours le dernier mot dans les débats par courriel?»

Dans mes débats par courriel, j'aime laisser le dernier mot à mes adversaires, car c'est moi qui contrôle le site web. (Imaginez un débat public contre quelqu'un qui est le seul à avoir un microphone, et qui vous tend le micro, quand et pour autant qu'il en a envie!)

Si mon adversaire (ou un spectateur) me demande explicitement de continuer le débat, je vais probablement obéir. Mais normalement, je considère que la meilleure réponse au dernier courriel de mon adversaire, c'est simplement de relire notre débat. Un lecteur attentif pourra décider si j'ai raison ou tort, sans lire autre chose que ce qui a déjà été écrit.

Quand je refuse unilatéralement de continuer un débat, c'est que j'ai l'impression que mon adversaire n'a pas un des pré-requis essentiels à tout débat constructif

Parfois, c'est apparemment un problème avec l'intellect, c'est-à-dire que mon adversaire semble avoir besoin de parler avec un professionnel de la santé mentale, pas un philosophe amateur.

Mais la plupart du temps, c'est un problème avec la volonté. Selon moi, cela peut se détecter en lisant les courriels de mon adversaire, où je constate un refus de lire soigneusement ce que j'écris. (Je définis «soigneusement» comme: «avec autant de soin que moi je lis ce que lui écrit».) Souvent aussi j'y constate le syndrome de la fève sauteuse.

Seigneur Jésus-Christ,
Si j'ai perdu ce débat, ou si durant son déroulement
J'ai fait quoi que ce soit d'indigne d'un chrétien,
Je Vous prie d'enlever de mes yeux les écailles de l'orgeuil,
Afin que je demande pardon à Vous et mon adversaire,
Que je corrige publiquement mes erreurs,
Et que je ne les répète jamais.
Sinon, que la Lumière de votre Visage éclaire mon adversaire.


  Je passe mes journées cachées sous mon lit!
Je passe mes journées cachées sous mon lit!


4) «Tu es vilain. Pourquoi voudrais-tu être enlevé de ma merveilleuse liste d'envoi?»

Bizarrement, j'ai réussi à me faire plusieurs ennemis simplement en demandant d'être retiré de leur liste d'envoi. À bien y penser, les gens qui se sont fâchés sont aussi les gens qui n'ont jamais dit des choses comme:

«Certainement, Stefan, tout de suite! Je suis devant mon ordinateur, donne-moi 2 secondes... Voilà, c'est fait! Maintenant, pourrais-tu me rendre un immense service, et SVP prendre quelques secondes pour me dire ce que tu n'aimes pas dans mes publipostages, pour que je puisse améliorer mon service à la clientèle? Je serais très reconnaissant!»

S'ils m'avaient posé la question, je leur aurais envoyé cet hyperlien: Comment écrire un bon courriel (Section 6).


5) «Comment puis-je mettre ma Profession de Foi sur l'Internet?»

Autant que possible, j'essaie d'éviter que les gens mettent leur Profession de Foi et leur Serment d'allégeance sur ce site web. La raison fondamentale est qu'il faut encourager et défendre Jésus et l'Église catholique, pas ce site web!

C'est pourquoi il est de loin préférable de tout mettre sur votre site web personnel. Ensuite, envoyez-moi un courriel pour que je puisse rajouter votre nom et un hyperlien vers votre réaction dans le «Bottin des brebis et des loups». Si vous ne savez pas si vous avez un site web, veuillez lire comment mettre votre réaction sur votre propre site web.

Si vous n'avez pas de site web, je me ferai un plaisir d'afficher votre Profession de Foi sur mon site web. Vous n'avez qu'à imprimer cette Profession de Foi (ou la version officielle en latin), la signer et me l'envoyer.


  J'aime l'été, si je suis enfermé en-dedans avec une Dame rafraîchissante!
J'aime l'été, si je suis enfermé en-dedans avec une Dame rafraîchissante!


6) «J'aimerais avoir telle partie de ton site web dans un autre format (comme MS-Word, ou PDF, ou ePub, etc.)»

Primo, vous pouvez toujours télécharger tout ce site web (fichier compressé, format «Winzip») en allant sur la page d'accueil.

Secundo, j'ai en ce moment un problème technique. Si je pouvais trouver un logiciel qui fabriquait une version MS-Word ou PDF de mon site web, simplement en cliquant un bouton, je le ferais. Comme c'est techniquement très faisable, un tel logiciel doit déjà exister, mais ceux que j'ai essayé ne marchaient pas. SVP me le dire si vous en connaissez.

Conclusion: pour l'instant, je résiste aux demandes de mettre mon site web sur un autre format, pour plusieurs raisons:

6.1) Mon site web n'est pas statique. Quand je serai mort ou que je n'aurai plus d'idées, faire une copie papier de mon site web fera beaucoup plus de sens.

6.2) La difficulté de synchroniser plusieurs copies. Supposez que j'aie une autre version en format MS-Word. À chaque fois que je corrige une coquille ou que je fais un ajout à mon site web, je dois aussi faire ce changement dans le document MS-Word. Ajoutez à cela que mon site est en deux langues, et cela fait quatre changements. Ceci devient rapidement très coûteux et laborieux (avant j'avais des versions MS-Word, mais je les ai abandonnées).

6.3) Les problèmes avec les autres formats. MS-Word est encore un format privé. D'une certaine manière, PDF aussi. Ni l'un ni l'autre de ces formats n'est particulièrement pratique sur le web; ce sont surtout pour des copies papier.

6.4) Lire confortablement sur un écran d'ordinateur est facile et amusant. Voir: 11) Je déteste lire à l'écran! J'aime mieux le papier!

Thonnard sur liseuse ePub.
Thonnard sur liseuse ePub.

Récemment, M. Guillaume Nodet a fait des versions «ePub» de Thonnard, que j'ai ensuite commencé à tester sur une «liseuse» Kobo Aura qui m'a donné du fil à retordre incroyable pour la démarrer (j'étais incapable de m'enregistrer sur le web, et je ne voyais pas comment éviter cet enregistrement, alors la liseuse était bloquée), mais qui semble maintenant fonctionner. Je suis horriblement insulté quand j'achète un dispositif électronique qui ne me laisse pas changer ses piles, alors je ne peux pas recommander ce dispositif, mais j'avoue que lire tranquillement dans son lit ou dans sa chaise berçante est agréable.


7) «SVP! Ajoutez-moi à votre liste de sites web recommandés!»

J'aimerais bien rajouter votre site web à ma liste d'hyperliens recommandés. SVP assurez-vous d'abord de satisfaire les critères suivants avant d'envoyer votre requête:

7.1) Il y a au moins une personne en chair et en os qui est responsable pour le contenu de votre site, et leur nom complet, leur photo et leur adresse physique est donnée. Exemple. Règle.

7.2) Il y a une Profession de Foi clairement catholique. Je ne vois pas de raison pour éviter la formule catholique officielle. Exemple.

Tous les sites que je recommande satisfont-ils ces critères? Ils devraient! Ils vont les satisfaire, éventuellement, ou je vais les enlever. Devrait-il y avoir plus de critères? Oui. Lesquels? Voir Le Corps médiatique du Christ.


8) «L'évêque XYZ est très bon. Pourquoi ne deviens-tu pas prêtre dans son diocèse?»

Je ne suis pas mon propre directeur spirituel, et seule l'Église a l'autorité pour appeler quelqu'un à la prêtrise, alors bien sûr la question de ma vocation est, d'une certaine manière, pas à moi de décider. Mais voici quelques-unes de mes réflexions:

Primo, je prie quotidiennement pour que Dieu me montre Sa volonté («Domine, ut videam!», [Mc 10:51]), et pour qu'Il me donne la force de l'accomplir («Domine, si vis, potes me mundare!», [Lc 5:13]), comme le recommande saint Josémaria Escriva. Si Dieu appelle, j'espère et je prie pour que je réponde: «Serviam!». Sancta Maria, ora pro nobis.

Secundo, parfois je deviens très découragé et je me demande: «Comment un vieux bon-à-rien comme moi pourrait-il possiblement devenir un bon prêtre?» Oui, je sais, Dieu est tout-puissant, et Lui seul peut donner les grâces nécessaires pour être un bon prêtre. Cela étant dit, ce qui me réconforte aussi c'est que, si j'avais accès à un prêtre comme moi dans ma paroisse, je serais ravi! En tant que laïc, je dirais à ce prêtre: «Et alors, tu n'es pas encore parfait? Tu es toujours dans le confessional avant la Messe, et tu ne tripotes pas la Sainte liturgie! Tant qu'à moi, rien que ça m'aide énormément!»

Tertio, j'ai fait plusieurs tentatives honnêtes il y a environ trente ans (j'ai 52 en 2016). Ceci prouve-t-il que je n'ai pas de vocation au sacerdoce? Bonne question. Voici quelques tentatives:

- Dominicains. Je me suis sauvé après quelques semaines. Mon impression était que je n'avais pas les deux «prérequis» essentiels pour devenir un prêtre au Collège Dominicain à Ottawa au Canada: homosexualité et protestantisme!

- Prêtre séculier. Refusé par le Directeur du Séminaire de Montréal, un certain abbé Marc Ouellet (maintenant Cardinal). Dommage que les petites enregistreuses MP3 n'existaient pas dans ce temps-là, cela aurait été drôle de mettre ça sur mon site web (mais alors, peut-être aurions-nous un Cardinal différent à Québec aujourd'hui)! Le Cardinal Ouellet m'a aussi récemment rejeté de nouveau, par la voix de son Directeur de Grand Séminaire.

- OMV. Recommandé par mon directeur spirituel, qui m'avait dit de rester loin des Jésuites. Heureusement, il s'est aperçu que le Père Luigi (Gino) Burresi, à ce moment le membre le plus célèbre et influent des OMV, était un sodomite, avant que je n'y aille.

- Légionnaires du Christ. Je me suis sauvé après deux jours et demi! Je n'ai jamais été aussi terrorisé de ma vie. Environ un quart de siècle plus tard, Martial Maciel, le fondateur, s'est avéré être un pervers de catégorie mondiale.

- Etc.

Bon, alors quoi, maintenant? Je ne sais pas. J'ai fait mes voeux privés de pauvreté, de chasteté et d'obéissance le 29 juillet 1992. Depuis ce temps, j'essaie d'être un bon garçon, tout en tendant l'oreille au cas où Dieu appellerait.

Vais-je contacter l'évêque XYZ? Je le pourrais. Mais j'aimerais mieux que lui me contacte. J'ai été échaudé dans le passé, et je suis terrorisé par tous les évêques qui n'ont rien de négatif à dire à propos de leurs pairs, et rien de positif à dire à propos des enseignements «gênants» de l'Église. S'ils sont muets maintenant, pourquoi viendraient-ils à ma défense quand les loups dans la bergerie se tourneront vers moi?


9) «J'habite en Afrique et ma vie est menacée. Pouvez-vous m'aider à immigrer au Canada et/ou m'envoyer de l'argent?»

J'aimerais bien aider tous les Africains en détresse (et toutes les personnes humaines sur cette planète, tant qu'à y être).

Pour l'immigration au Canada, je ne n'ai pas d'expertise en ce domaine, je n'ai pas non plus de contacts en hauts lieux, et je suis plutôt un paria dans ma propre Église. Alors je ne suis pas dans une position idéale pour parrainer des immigrants.

Pour vous envoyer de l'argent, je n'ai pas de vrai emploi (je vivote d'un contrat à l'autre), je ne suis pas riche (du moins comparé aux autres Canadiens), et mon pays fauche déjà 50% de mes revenus, entre autres pour subventionner des programmes d'aide internationaux (mais aussi pour le gaspiller, malheureusement).

De plus, je ne vous connais pas. Vous avez trouvé mon site web, et vous m'avez envoyé des courriels. Je présume que vous dites la vérité, mais je n'ai pas la moindre garantie de cela.

J'imagine que la meilleure chose pour vous serait de contacter l'ambassade canadienne la plus près de chez vous. (Ceci semble être leur site web: www.dfait-maeci.gc.ca) Je présume qu'ils connaîtront la procédure pour immigrer au Canada. Peut-être que, à quelque part dans cette procédure longue et compliquée, je pourrai vous aider un peu. Peut-être aussi que l'ambassade canadienne pourra vous indiquer quels programmes d'aide canadiens pourraient vous aider financièrement.

La vraie solution à vos problèmes, c'est la bonne politique. La corruption des politiciens, en Afrique comme dans le reste du monde, est fort probablement ce qui cause vos problèmes. Bien sûr, seule la Parousie peut éliminer complètement la corruption des politiciens. Par contre, nous pouvons diminuer grandement cette corruption grâce à l'Évangile du Christ transmis fidèlement par l'Église catholique. Mais selon moi, cela ne sera jamais suffisant. Il faut aussi re-fonder les Templiers, c'est-à-dire des gens qui allient la vertu morale et la force militaire. Malgré les apparences, je fais mon possible pour régler vos problèmes en Afrique.

En attendant, je vais continuer à prier pour toutes les personnes qui souffrent de l'injustice. Désolé de ne pas pouvoir en faire plus pour l'instant.


Vélo démonté en mille morceaux.


10) «Voici un site web très vilain qui attaque l'Église. Que devrais-je faire?»

Il y a deux genres de personnes qui rejettent l'Église: les chercheurs sincères de la vérité qui sont temporairement dans l'erreur, et les collaborateurs malhonnêtes de Satan. Pour compliquer les choses, la plupart du temps, c'est la même personne qui a un mélange d'honnêteté et de malhonnêteté. Malheureusement, je n'ai pas de recette magique pour aider de tels gens. Ma meilleure recommandation pour l'instant est de:

- planter une graine;
- l'arroser avec la prière et la pénitence.

Pour «planter une graine», lancez un défi à cette personne devant ses amis, lui disant que c'est lui qui a les défauts qu'il projette sur l'Église. Ensuite, giflez-le doucement avec un hyperlien à la page appropriée sur mon site web. Quelques exemples:

10.1) Pour les athées: «Vous prétendez que les catholiques sont irrationnels et illogiques, mais comment se fait-il que c'est un catholique qui offre un prix en argent comptant aux athées pour un débat par courriels, où c'est le premier adversaire qui se sert d'une croyance qui perd?»

10.2) Pour les protestants: N'êtes-vous pas supposé croire que la Bible contient la Parole de Dieu? Mais la Bible dit: «Tu ne porteras pas de faux témoignage» [Ex 20:16] Êtes-vous du côté du Prince des ténèbres, pour faire toutes sortes d'accusations contre les catholiques, tout en évitant un débat par courriel avec eux? Comment se fait-il que c'est un catholique qui se tient dans la lumière, prêt à vous faire face, alors que vous vous faufilez dans les coins sombres de l'anonymat, ou que vous vous proclamez gagnant sans jamais mettre le pied dans le ring?

10.3) Pour les pro-choix: Avez-vous déjà vu un débat sur l'avortement? Un vrai débat démocratique, transparent et méthodique? Moi non. Et vous?"

Etc.

Et n'oubliez pas d'arroser votre graine!


11) «J'ai besoin de munitions contre tel ennemi de l'Église. Pourrais-tu m'en fabriquer?»

Cette question est un peu la combinaison entre la précédente («Voici un site web très vilain [...] Que devrais-je faire?»), et la première («[...] Seriez-vous prêt à donner du temps, ou de l'argent, etc?»).

De nos jours, les chrétiens ont une abondance d'ennemis, et une pénurie de munitions. Oui, j'aimerais bien vous fournir des munitions. J'ai une liste de mauvais livres (et de mauvais films et de mauvais sites webs et de mauvais ci et ça) à analyser et à démolir. C'est sûr que je pourrais rajouter le nouvel ennemi que vous me signalez sur ma liste, et travailler à vous fournir les munitions nécessaires pour le combattre. Sauf que ça prend du temps, et que je n'ai que 24 heures par jour.

La question est donc: «Devrais-je rajouter cet ennemi sur ma liste, et si oui, avec quelle priorité?» Je n'ai pas de réponse facile. Voici quelques critères qui augmentent les chances que je le rajoute:

11.1) Plus cet ennemi cause un tort plus grave à un plus grand nombre de personnes.

11.2) Moins mon site en parle déjà.

11.3) Plus le clergé est silencieux ou incompétent face à cet ennemi.

11.4) Moins il faut de temps pour construire une munition efficace contre cet ennemi.

11.5) Plus j'ai accès à des sources premières, à des preuves irréfutables, à des témoins oculaires, etc.

- Etc.

Si vous pensez que votre ennemi satisfait ces critères, contactez-moi. Et bien sûr, plus vous «montez» votre dossier, meilleures sont vos chances.


12) «Veux-tu devenir le webmaître de mon nouveau site pro-catholique?»

La première partie de cette question est sous-entendue: «Étant donné que nous ne pouvons pas te payer autant que ton emploi actuel, pourrais-tu...», etc. Cette question est donc une version plus pointue de la première («[...] Seriez-vous prêt à donner du temps, ou de l'argent, etc?»). Il faut donc commencer par relire ma première réponse.

Ensuite, il faut discuter de la partie spécifique de cette question, qu'on peut reformuler comme: «l'Église a-t-elle besoin d'un nouveau site web»? J'ai envie de répondre avec la blague du Newfie qui cherchait ses clés d'auto la nuit, sous un lampadaire. Un passant lui demande: «Vous les avez perdues ici?» - «Non, de l'autre côté de la rue», répond le Newfie. «Mais alors, pourquoi cherchez-vous ici?», lui demande le passant ahuri. Et le Newfie de répondre: «Parce que c'est mieux éclairé que l'autre côté!»

Démarrer un nouveau site web est facile, peu coûteux, et c'est quelque chose de visible qui donne l'impression qu'on avance. De plus, en théorie, ça peut marcher! Prenez le SIDA par exemple: il suffit de faire un site web qui explique pourquoi le SIDA est mauvais, puis vous expliquez aux gens d'arrêter d'avoir des rapports sexuels avec des gens infectés, et enfin tout le monde vient sur votre beau site et écoute vos sages conseils. Hop, l'épidémie est terminée!

Votre idée pour un nouveau site web est-elle mauvaise? Probablement pas. Votre nouveau site web pourrait-il faire un peu de bien? Probablement que oui. Sauf que vous allez probablement surtout augmenter la microscopique et incestueuse déforestation (3.16), sans couper d'arbres.

Les gens sont déjà débordés d'informations disponibles sur l'Internet. Ce qui manque à votre site web, ce sont des visiteurs «payants». Par visiteurs «payants», je veux dire des gens qui ont le temps pour lire, la sagesse pour comprendre, le courage pour surmonter les menaces des anti-catholiques, et l'argent pour agir. Voilà selon moi la partie difficile.

Remarquez que ma réponse à cette question est probablement biaisée par mes propres déficiences. J'ai parfois l'impression d'être comme un joueur de baseball grand, honnête, athlétique, et totalement incapable de frapper la balle de baseball. J'ai beau être un webmaître grand, honnête, «athlétique» (au point de vue de la programmation), j'ai l'impression d'être presque complètement incapable d'attirer de nombreux visiteurs «payants». Alors vous ne voulez probablement pas que je sois votre nouveau webmaître!


Selon Jason Ferenc, voici comment s'expriment les autres:

Les autres.

Alors que moi:

Moi.


13) «Que penses-tu de ce vidéo sur YouTube?»

Je me fais demander de plus en plus souvent de réagir à des films sur DVD ou des vidéos sur YouTube. En général, tant que je n'ai pas une transcription mot-à-mot de ce qui est dit dans ce film (au moins pour les parties les plus importantes), je ne vais pas réagir. Tout comme il est impossible d'attraper une flatulance avec un lasso, il est impossible de capturer une erreur qui flotte dans les émotions vagues produites par des images et de la musique. Pour attaquer cette erreur, j'ai besoin de la mettre sur ma table d'opération, sous une puissante lumière.

Je répète: j'ai besoin de choses par écrit, pas sur vidéo. Envoyez-moi une transcription par écrit (électroniquement bien sûr! pas sur du vrai papier à l'ancienne mode!). Ne m'envoyez pas d'hyperliers vers des vidéos sur YouTube.


14) «Aille! Mes employeurs potentiels tombent sur ton site web quand ils cherchent mon nom sur Google!»

Euh, oui..., bien, euh, c'est ce qu'on appelle la «R-É-A-L-I-T-É». Vos employeurs potentiels veulent savoir à qui ils ont affaire, donc ils cherchent une source d'information moins biaisée que votre C.V. Difficile de les blâmer pour ça.

Quoi? Vous m'avez dit des âneries, et maintenant cela risque de vous retomber sur le nez? C'est peut-être un signe du Ciel! Peut-être que Dieu essaie de vous transmettre un message! Un message du genre: «Arrête de dire des niaiseries!»

Quoi? En étant associé à mon site web catholique, vous risquez de perdre des occasions d'emploi, car certains employeurs sont anti-catholiques? Bizarre, si un employeur fait de la discrimination fondée sur vos croyances religieuses, ne devriez-vous pas vous en prendre à cet employeur qui contrevient à la loi, plutôt qu'à moi?

De plus, jusqu'ici, parmi les gens qui m'ont demandé d'enlever leur nom de mon site, supposément parce je rendais difficile leur recherche d'emploi, aucun n'avait eu la prévoyance et la persévérance d'obtenir un diplôme dans une matière utile pour les employeurs québécois. C'est facile d'accuser les employeurs. C'est moins facile de s'accuser soi-même (mais c'est souvent plus constructif).

Cela étant dit, je vais probablement enlever votre nom, parce que j'ai pitié de toute personne qui a de la misère à se trouver un emploi, ayant été dans cette situation pour la plus grande partie de ma vie.


  J'ai la mémoire d'un poisson rouge, alors mes deux meilleurs amis sont du ruban électrique blanc et un sharpie.
J'ai la mémoire d'un poisson rouge, alors mes deux meilleurs amis
sont du ruban électrique blanc et un sharpie.


15) «Votre site web est obsédé par la sodomie/l'avortement/etc.»

15.1) Comment devrions-nous définir «obsédé»? Comment peut-on mesurer quel est le sujet principal d'un site web? Certaines choses me semblent claires:

- Mon site web parle de plusieurs sujets.
- Je prétends qu'il y a des grosses choses vilaines contre lesquelles il faut se battre, mais les pires (selon moi) ne sont pas la sodomie ou l'avortement, mais plutôt des choses comme l'obscurantisme religieux, l'athéisme, mais surtout les chefs catholiques corrompus.
- Je suis probablement d'accord avec vous sur plusieurs autres grosses choses vilaines contre lesquelles il faut se battre, comme l'avarice, la pollution, la guerre, la faim, etc.

Je prétends qu'il a une raison probable qui explique pourquoi vous avez l'impression que mon site web est obsédé par la sodomie, l'avortement, la contraception, etc. Comme vous l'avez probablement expérimenté vous-même, si vos mains sont gelées parce que vous étiez dehors sans mitaines en hiver, et que vous mettez vos mains dans de l'eau qui est juste confortablement chaude pour quelqu'un qui est resté dans la maison, cette eau va vous sembler douloureusement chaude (pour un moment).

Notre société vous bombarde constamment avec de la propagande comme «la sodomie est naturelle», «l'avortement n'est qu'une chirurgie mineure», «la contraception est libérante», etc. Alors quand vous plongez votre esprit dans un site web comme le mien, cela vous semble inconfortable au début. Ne vous inquiétez pas, il n'y a rien sur mon site web qui peut vous endommager, et votre douleur est momentanée.

15.2) Dans le cas plus spécifique de la sodomie, il y a peut-être une autre explication à votre impression. En effet, de nos jours, le dossier des personnes ayant des attirances envers le même sexe est hautement politisé. En d'autres mots, le gouvernement du Québec se sert du prétexte de «l'homophobie» pour attaquer l'Église catholique. Oui, c'est triste de voir les personnes ayant des attirances envers le même sexe qui sont presque «prises en otage» dans cette guerre entre l'État et l'Église. Mais je fais mon possible pour viser seulement les mauvais chefs politiques, tout en évitant les civils innocents. Voir entre autres ma Correspondance avec Mme Kathleen Weil, Ministre de la Justice du Québec.


16) «Vous êtes comme Don Quichotte»

Il y a plusieurs similitudes entre Don Quichotte et moi. Par exemple, nous admirons tous les deux la chevalerie et la justice. Nous sommes aussi tous les deux horriblement mal équipés pour notre expédition.

Mais Don Quichotte a attaqué des moulins à vent, pas des géants maléfiques. Don Quichotte a pu s'approcher à pied du moulin à vent qui l'a jeté en bas de son cheval, et voir et toucher que c'était seulement un moulin à vent, et pas un géant maléfique.

À tous les jours, je vois et je touche les géants maléfiques qui menacent ce qui reste de la Chrétienté. Si vous ne me croyez pas, alors venez en expédition avec moi! Nous irons louer une caméra vidéo et une enregistreuse avec un microphone, et nous irons faire des observations scientifiques. D'abord, nous pourrions aller parler à des prêtres catholiques du coin pour leur poser des questions à propos de ce qu'ils prêchent dans leurs sermons. Ensuite, nous pourrions essayer de rencontrer l'évêque du lieu pour lui poser des questions sur ce qu'il a fait et pas fait dans son diocèse. Après, nous pourrions visiter l'hôpital du coin pour leur demander si on pouvait filmer ce qui est tué par un avortement. Ensuite, nous pourrions aller au parlement provincial et tenter de poser des questions au Ministre de la Justice. Ensuite, nous pourrions aller du côté de la loge Maçonnique du coin et leur poser quelques questions sur l'athéisme, etc., etc.

Si vous prétendez qu'il n'y a pas de «géants maléfiques», je prétends que c'est vous qui êtes déconnecté de la réalité. Si vous prétendez que ces géants existent, mais que je ne suis pas celui qui devrait les combattre, vous avez partiellement raison. En effet, les chefs religieux catholiques devraient être le fer de lance de cette bataille, mais je constate qu'ils ne le sont pas.

Est-ce que je m'épuise pour rien à combattre «ce combat perdu»? Eh bien, le Christ est Tout-puissant, et la guerre a déjà été gagnée. Je ne fais qu'essayer de prendre la part de dur labeur qui me revient en cette vie, pour que je puisse Lui rendre gloire et partager Sa récompense.


17) «Pourriez-vous traduire tel document pour telle bonne cause?»

La première partie de cette question est sous-entendue: «Étant donné que nous ne pouvons pas te payer autant que ton emploi actuel, pourrais-tu...», etc. Cette question est donc une version plus pointue de la première («[...] Seriez-vous prêt à donner du temps, ou de l'argent, etc?»). Il faut donc commencer par relire ma première réponse.

Ensuite, je ne fais pas de traduction écrite payée, je fais seulement de la traduction orale payée (interprétation simultanée). Oui, je fais de la traduction écrite bénévolement (par exemple pour mon propre site web), mais le moins possible. Pour que je traduise votre document, il faudra donc qu'il réussisse à se hisser plus haut sur ma liste de tâches, que mes priorités actuelles.

 

| Accueil >> Contact