| Accueil

Imprimatur

Note: L'Imprimatur est une déclaration officielle qu'un livre, brochure, ou site web ne contient pas d'erreurs doctrinales ou morales. Ceci ne signifie nullement que ceux qui ont concédé l'Imprimatur sont d'accord avec le contenu, les opinions ou les énoncés exprimés dans cet ouvrage.

L'Imprimatur pour ce site web concerne la rencontre de deux volontés, la mienne et celle de l'Église.

Ma volonté est de rester en communion avec l'Église catholique et son Pape, rocher sur lequel le Christ construit son Église [Mt 16:18; Lumen Gentium No. 22; CÉC Nos. 874-896; ainsi que ma Profession de foi, et la Considération juridique No. 6].

La volonté de l'Église est exprimée, entre autres, par le Code de droit canonique:

Canon 823:

§ 1. Pour préserver l'intégrité de la foi et des moeurs, les pasteurs de l'Église ont le devoir et le droit de veiller à ce qu'il ne soit pas porté de dommage à la foi ou aux moeurs des fidèles par des écrits ou par l'usage des moyens de communication sociale, d'exiger aussi que les écrits touchant à la foi ou aux moeurs, que les fidèles se proposent de publier, soient soumis à leur jugement, et même de réprouver les écrits qui nuisent à la foi droite ou aux bonnes moeurs. (nos gras)

Le 20 janvier 2004, moins d'un mois après le lancement de ce site web, j'ai demandé officiellement l'Imprimatur. Le 21 janvier 2004, Monseigneur Jean-Pierre Blais a répondu: «[...]  le contenu de votre site ne [présente] aucune erreur sur le plan doctrinal ou moral [...] Je vous souhaite donc du succès dans la diffusion de votre site web».

Le 1 juin 2004, j'ai demandé à Mgr Blais d'accorder l'Imprimatur pour des versions papier des textes contenus sur ce site, pour qu'on puisse les distribuer entre autres dans les églises. En effet:

Canon 827:

§ 4. Des livres ou d'autres écrits traitant de questions religieuses ou morales ne peuvent être exposés, vendus ou donnés dans  les églises ou oratoires, à moins qu'ils n'aient été édités avec la permission de l'autorité ecclésiastique compétente ou approuvés par elle par la suite. (mes gras)

Vous pouvez lire toute la correspondance avec Mgr Blais ici.

| Accueil