| Accueil >> Philosophie

Une défense de la Philosophie contre les arguments de certains chrétiens évangéliques

Kuzma Petrov-Vodkin. Midi d'été.
«Utinam logica falsa tuam philosophiam totam suffodiant!»
(Kuzma Petrov-Vodkin. Midi d'été. Source)

1) Introduction

Je passe la plus grande partie de mes journées à défendre Jésus-Christ contre les gens qui prétendent que la Science et la Raison «prouvent» que la Bible est un mensonge. Alors pardonnez-moi si je titube un peu en défendant la Science et la Raison contre des arguments incorrects fondés sur la Bible: je n'ai pas l'occasion de me pratiquer bien souvent!

2) Certaines choses que je ne défends pas concernant la philosophie

D'emblée, pour minimiser les malentendus avec les chrétiens évangéliques, je dois énumérer certaines choses que je ne veux absolument pas défendre:

2.1) La «sagesse» de la chair. Le mot «sagesse» a plusieurs significations. Une d'entre elles est très mauvaise: «Le langage de la croix, en effet, est une folie pour ceux qui se perdent, mais pour ceux qui sont en train d'être sauvés, pour nous, il est puissance de Dieu. Car il est écrit: "Je détruirai la sagesse des sages et j'anéantirai l'intelligence des intelligents"» [1 Cor 1:18-19]. Bien sûr, nous ne voulons pas défendre ce genre-là de «sagesse»!

2.2) Les mauvais philosophes. Un survol rapide de l'histoire de la philosophie suffit pour voir jusqu'à quel point il y a eu (et continue d'avoir!) de mauvais philosophes. Plusieurs des pires maladies de notre société trouvent leur origine dans des théories philosophiques corrompues.

2.3) Les mauvais usages de la philosophie. Même de petits bouts de bonne philosophie peuvent être mal employés. Comme le dit saint Thomas:

L'étude de la philosophie est en elle-même licite et digne d'éloge, en raison de la vérité que les philosophes ont aperçue, Dieu la leur révélant, comme dit S. Paul [Rm 1, 19]. Cependant, comme certains philosophes en ont abusé pour combattre la Foi, Saint Paul a donné cet avertissement [Col 2:8]: «Prenez garde qu'il ne se trouve quelqu'un pour vous réduire en esclavage par le vain leurre de la philosophie, selon une tradition toute humaine [...] et non selon le Christ».
[Summa Theologica, IIa-IIae, q. 167, a. 1, ad. 3].

3) Certaines des choses dans la Bible avec lesquelles je suis d'accord

Je viens d'énumérer certaines choses reliées à la philosophie qui sont mauvaises, que je déteste et que je ne veux surtout pas défendre. Maintenant concernant la Bible, je suis d'accord avec tout ce qui y est contenu, si la Bible est bien interprétée. Voici une liste non-exhaustive des choses dans la Bible avec lesquelles je suis d'accord (la liste complète se trouve dans le Catéchisme de l'Église catholique):

3.1) Jésus-Christ est le Seigneur. [Jn 13:13; Jn 20:28; etc.].

3.2) Seul Jésus-Christ peut nous sauver. «Voici ce qu'est l'amour: ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, c'est lui qui nous a aimé et qui a envoyé son Fils en victime d'expiation pour nos péchés» [1Jn 4:10]. «Car de toute façon, c'était Dieu qui en Christ réconciliait le monde avec lui-même, ne mettant pas leurs fautes au compte des hommes» [2Cor 5:19], ou encore [Jn 10:1-10], et ainsi de suite.

3.3) Le Baptême est nécessaire pour être sauvé. «En vérité, en vérité, je te le dis: nul, s'il ne naît d'eau et d'Esprit, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu» [Jn 3:5].

3.4) Dieu est Sagesse. Une des significations du mot «sagesse» est une des perfections infinies de Dieu (de même que l'Amour, la Justice, la Vérité, etc.). «Que tes oeuvres sont nombreuses, Seigneur. Tu les as toutes faites avec sagesse» [Ps 104:24].

3.5) Un des dons de l'Esprit-Saint est la sagesse. «Sur lui reposera l'Esprit du Seigneur: esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur» [Is 11:2]

Etc., etc.

4) Qu'est-ce que la «sagesse» de la chair?

Parfois on dit que quelque chose est «bon» non pas strictement parlant, mais dans un sens large. Par exemple, si un voleur s'enfarge dans les fleurs du tapis, se cogne la tête contre le coffre-fort et en tombant déclenche l'alarme, les policiers vont dire: «Ça, c'était un mauvais voleur!» Mais si le voleur est un expert, ouvre le coffre-fort, et réussit à se sauver sans déclencher l'alarme, les policiers vont dire: «C'était un bon voleur». Bien sûr, les policiers ne pensent pas que voler est une bonne chose! Mais si vous utilisez votre talent pour atteindre un but, d'une certaine manière vous êtes «sage». Si ce but est le seul vrai but de notre vie (Dieu), alors vous êtes sage strictement parlant. Mais si vous utilisez votre raison pour ordonner tout dans votre vie vers un mauvais but, comme accumuler de l'argent, ou avoir plus de sexe, ou avoir plus de pouvoir, vous êtes «sage», mais dans le mauvais sens du terme.

Et tout comme pour les choses qui sont vraiment bonnes, nous trouvons une cause ultime, c'est-à-dire le bien suprême qui est la fin dernière [c'est-à-dire Dieu], qui lorsqu'elle est connue par l'homme, fait qu'on dit qu'il est vraiment sage, ainsi aussi dans les choses mauvaises on trouve un but vers lequel toutes les autres choses sont ordonnées comme à leur fin, et c'est par la connaissance de cette fin qu'un homme est dit «sage» pour mal faire, selon Jérémie 4:22: «Il sont habiles à faire le mal; faire le bien, ils ne le savent pas». Maintenant, quiconque se détourne de son seul vrai but [c'est-à-dire Dieu], doit nécessairement s'attacher à un mauvais but, puisque tout agent agit en vue d'un but. Donc, s'il place son but dans les biens externes, sa «sagesse» est appelée terrestre, s'il place son but dans les biens du corps, elle s'appelle sagesse animale, et s'il le place dans une quelconque excellence, elle s'appelle sagesse démoniaque, car elle imite l'orgueil du Diable.
[Summa Theologica, IIa-IIae, q. 45, a. 1, ad 1].

Bien sûr, saint Thomas d'Aquin réfère ici à [Jc 3:15]: «Cette sagesse-là ne vient pas d'en haut; elle est terrestre, animale, démoniaque». Lorsque vous êtes «sage» d'une manière aussi perverse, alors la vraie sagesse vous apparaît comme une folie [1Cor 1:18-19].

5) Qu'est-ce que la philosophie?

La «sagesse» dont je parle ici n'est pas la sagesse de la chair, ni la Sagesse infinie de Dieu, ni le don de la sagesse qui nous est donné par l'Esprit-Saint. La sagesse dont je parle est la science qui étudie les causes premières et universelles, sous la lumière de la raison naturelle. Je pourrais vous expliquer ça en long et en large ici et maintenant, mais cela prend environ deux mille pages. Entre temps, vous pouvez consulter une initiation très brève dans: «Le Gant du philosophe».

6) Pourquoi la philosophie est-elle fondamentalement bonne?

En se servant du Livre de la Genèse et de notre tête, on peut voir que la philosophie n'est pas mauvaise, car la philosophie (lorsqu'elle est bien faite) est le produit de l'usage correct de notre raison, que Dieu nous a donnée. Dieu est Bon, et Dieu a créé l'univers. Dieu a créé l'homme doué de raison, vir et femme il les créa. Et Il vit que cela était bon.

Mais les hommes ont péché, et leur péché a introduit le désordre dans l'univers. Entre autre, la raison humaine a été perturbée par le péché. Alors, la raison est-elle bonne? Oui, d'une certaine manière. La raison est-elle mauvaise? Oui, d'une certaine manière.

Les hommes peuvent utiliser leur raison pour trouver de mauvais arguments (aussi appelés «sophismes») pour défendre l'indéfendable (comme le racisme, le meurtre, le vol, etc.). Mais si la raison est utilisée correctement, si le péché ne dérange pas son opération, alors la raison peut atteindre plusieurs vérités.

Par exemple, la raison peut trouver que 2+2 égalent 4. Et la raison a raison. Elle a atteint une petite, mais une réelle vérité. La raison peut atteindre bien d'autres vérités, puisque vous êtes soit en train de lire ce texte sur une invention incroyable appelée ordinateur, ou en train de lire une copie papier, après qu'elle ait été faite avec une machine très compliquée qu'on appelle une imprimante!

Saint Paul lui-même a utilisé des produits de la raison pour répandre l'Évangile, soit la technologie de navigation pour voyager partout au monde (dans ce temps-là, le monde était petit, ne l'oublions pas!), ou la technologie de fabrication du papier pour que son secrétaire transcrive ses lettres, etc. Sans l'humble raison, nous n'aurions pas eu la Bible, car nous n'aurions pas eu de papier ni de crayons!

La raison peut aussi atteindre des vérités plus complexes, comme le fait que Dieu existe («En effet, depuis la création du monde, ses perfections invisibles, éternelle puissance et divinité, sont visibles dans ses oeuvres pour l'intelligence» [Romains, 1:20]). Pitié! Ceci ne signifie pas que la raison peut démontrer qu'il y a trois personnes en Dieu (Père, Fils et Esprit-Saint)! Ou que le Christ est mort sur une croix pour nos péchés, etc. La raison peut connaître très peu de choses à propos de Dieu sans l'aide de la Révélation, mais tout de même, la raison bien utilisée peut connaître des choses très importantes.

7) Quelles sont les relations entre la philosophie et la seule vraie Foi en Jésus-Christ?

Il serait peut-être bon de commencer avec les relations entre la philosophie et les fausses religions! Voyez «100% des religions sont fausses (à ± 1%)».

Ce qui suit est un petit résumé, extrait de Thonnard, §244:

La Foi et la raison ont leurs domaines respectifs. La Foi et la raison ont un domaine indépendant de droit: à la raison seule, appartient toute vérité connue avec une évidence intrinsèque, par expérience ou par démonstration; à la Foi seule, toute vérité connue sans évidence intrinsèque, par l'enseignement basé sur l'autorité de la Révélation divine. Une chose ne peut pas être connue à la fois par la Foi et la raison, selon leur objet formel (c'est-à-dire l'aspect spécial considéré, ou la «lumière» spéciale utilisée pour le voir), mais la Foi et la raison peuvent étudier le même objet matériel (ceci ne signifie pas que l'objet est fait de matière! Ce n'est qu'une expression technique en philosophie). Par exemple, la théodicée, la troisième partie de la métaphysique, elle-même la quatrième partie de la philosophie, étudie Dieu. Mais la théologie aussi, grâce à la Bible. Ils ont le même objet matériel, mais différents objets formels, puisque la philosophie utilise seulement la lumière de la raison naturelle, alors que la théologie utilise la Révélation.

Voilà la théorie. Dans les faits, à cause du péché originel, la raison de l'homme a été obscurcie, et sa volonté blessée par la concupiscence. Alors les vérités qui sont théoriquement atteignables par la philosophie (comme le fait que nous avons une âme spirituelle, que Dieu existe, etc.) ne sont pas en pratique accessibles à la majorité des hommes. C'est pourquoi la Révélation était nécessaire, même pour les choses qu'on aurait dû être capables de trouver par nous-mêmes (comme les Dix commandements). Mais ceci n'empêche pas la philosophie de se développer elle-même dans son domaine propre.

La Foi et la raison ne peuvent pas se contredire. Les deux ont la même origine: Dieu qui est l'unique Vérité. Bien sûr la mauvaise science peut apparemment contredire la vraie Foi, et les fausses religions peuvent contredire la bonne science (Et la mauvaise science et les fausses religions produisent toute une cacophonie!).

La raison a un triple rôle envers la Foi:

7.1) L'apologétique. La raison peut démontrer les préambules de la Foi, comme l'existence de Dieu et surtout la possibilité et le fait de la Révélation (c'est-à-dire la «crédibilité» de la Révélation).

7.2) La théologie. La raison ne peut pas démontrer la Foi (puisque ces mystères ne peuvent être prouvés que par l'Écriture sainte divinement sanctionnée par les miracles), ou l'expliquer, mais elle peut nous aider puissamment à mieux la comprendre.

7.3) La polémique. La raison aide à défendre la Foi en réfutant toutes les objections, soit en montrant qu'elles sont fausses tout simplement, ou que la Foi n'est pas absurde.

8) Conclusion

Défendre la vraie philosophie contre certains chrétiens évangéliques est une bonne manière de les rapprocher de Jésus-Christ, tout en les rapprochant aussi des incroyants qui pour l'instant n'ont que leur raison!

| Accueil >> Philosophie