| Accueil >> Sermons perdus

L'Église catholique et le Sexe-vaudou

Jean-Auguste-Dominique Ingres. La Vierge à l'Hostie.
(Jean-Auguste-Dominique Ingres. La Vierge à l'Hostie. Source)

Note: Le «vaudou» est un culte animiste, mélange de pratiques magiques, de sorcellerie et d'éléments pris au rituel chrétien. (Petit Robert)

1) Introduction

Il est à la mode de nos jours d'attaquer l'Église catholique, surtout ses enseignements concernant la sexualité. À écouter certains journalistes, l'Église encouragerait les jeunes à pratiquer une sorte de superstition vaudou pour se protéger des maladies transmises sexuellement (MTS) et des grossesses non-désirées. Plutôt que de se fier à la science, l'Église préférerait tournicoter des chapelets et marmonner des incantations au Pape et à la Sainte Vierge, avec des résultats prévisibles: encore plus de MTS et de grossesses non-désirées!

Ces accusations sont-elles justifiées? La vraie science accuse-t-elle l'Église autant que le prétendent ces journalistes?

2) Quels sont les facteurs qui influencent le comportement des jeunes?

D'abord, délimitons un peu plus notre sujet. Je ne vais pas poser la question ici pour savoir si les condoms, l'avortement, etc., sont immoraux. Je vais plutôt essayer de voir si l'Église catholique pratique oui ou non le «sexe-vaudou».

Quel est le contraire du sexe-vaudou? La vraie science. Que nous dit la science? Que le comportement humain est étudié entre autres par la psychologie et la sociologie. Bien sûr, on peut aussi étudier le comportement d'un être humain avec d'autres sciences, comme la physique par exemple. Si vous jetez quelqu'un par la fenêtre du dixième étage, sa chute va respecter la formule suivante (si on néglige la résistance de l'air):

	Vitesse finale = Vitesse initiale + (accélération gravitationnelle * temps)

Sauf que dans ce cas, vous étudiez le comportement d'un homme en tant que corps inerte, et non en tant qu'homme. Si vous étudiez le comportement d'une jeune personne humaine strictement parlant, vous devrez tenir compte de plusieurs autres facteurs en plus de la gravité, comme:

2.1) L'éducation parentale

2.2) L'éducation fournie à l'école

2.3) La formation morale fournie par les films et la télévision

2.4) Le comportement du groupe dans lequel le jeune se trouve

2.5) Les substances psychotropes absorbées

2.6) Les messages transmis par la publicité

2.7) Les idées suggérées par les objets dans l'environnement

2.8) Les idées suggérées par l'art

Etc., etc.

3) De quoi ont l'air ces facteurs dans notre société en ce moment?

Que se passe-t-il de nos jours avec les jeunes et la sexualité? Étant donné les facteurs sociologiques et psychologiques auxquels les jeunes sont soumis, il est très difficile pour eux d'avoir un comportement sexuel adéquat. Considérez:

3.1) L'éducation parentale. Les parents éduquent par leurs paroles, mais bien plus par leur exemple. Combien de pères ont promis devant Dieu et la société de toujours être fidèles à leur épouse, pour ensuite divorcer? Combien de parents «parachutent» leurs enfants à la garderie, afin de pouvoir continuer à travailler tous les deux pour se payer piscine creusée, deuxième voiture, voyages, etc.? Combien d'enfants ont eu le choc un jour de s'apercevoir que le frère ou la soeur qu'ils auraient dû avoir est mort empoisonné par la pilule abortive? Qu'on soit d'accord ou non avec ces choses, il n'en demeure pas moins que les jeunes subissent l'influence de leurs parents, et le message qui passe est souvent que les relations stables sont impossibles, que les enfants sont un fardeau, et que le but de la vie est d'avoir le plus de plaisir corporel possible.

3.2) L'éducation fournie à l'école. De nombreuses écoles au Québec limitent l'éducation sexuelle à des discours à peine plus relevés que: «Les gars ont un morceau A, les filles ont un morceau B. Pour faire l'amour...

reportez à la ligne 3482 le total de la ligne 1292. Additionnez ensuite le résultat de la ligne 9823 tel que calculé au formulaire TRX-235-7B.1: «Crédit d'impôt fédéral pour entorse à la main subie en faisant son rapport d'impôt provincial»

... N'oubliez pas le morceau C pour éviter de concevoir un enfant, et si vous oubliez C, vous pouvez tuer l'enfant avec D ou F». Aussi aberrant que soit ce message matérialiste et hédoniste, c'est celui que plusieurs jeunes reçoivent à l'école.

3.3) La formation morale fournie par les films et la télévision. Qu'on le veuille ou non, les films et la télévision éduquent nos jeunes. De nombreux films véhiculent l'idée que l'amitié commence lorsque le jeune vir extraordinairement beau voit le corps (souvent amplement «amélioré» par la chirurgie) d'une jeune femme extraordinairement belle, et que les relations sexuelles qui s'ensuivent rapidement sont totalement inévitables, et comblent les partenaires d'un bonheur parfait. On entend rarement un héros dire des choses du genre: «Je voudrais bien coucher avec toi, mais ce serait manquer de respect pour toi, moi, et les enfants qu'on devrait avoir ensemble. Allons dehors au grand jour pour parler calmement en public, plutôt que de rester seuls ici dans la pénombre.» Les héros ne s'exclament pas non plus: «Mademoiselle, mais que la guenille enroulée autour de votre âme est temporairement agréable à regarder!» Pourtant, ce serait tout à fait vrai. Allez pousser des civières dans un hôpital pendant quelques semaines, vous verrez les «pétards» et les «beautés fatales» d'il y a quelques années réduites à des charognes qui ne sont pas tout à fait mortes.

3.4) Le comportement du groupe dans lequel le jeune se trouve. Les hommes en général, et les adolescents en particulier, ont souvent de grandes difficultés à agir différemment du groupe dans lequel ils sont. Les probabilités ne sont pas en faveur d'un adolescent qu'on place dans un groupe où chaque phrase contient au moins un blasphème, où on admire ceux qui ont le «courage» de fumer du pot, «l'audace» de se saouler et le «talent» de faire des attouchements aux filles sans subir de conséquences négatives.

3.5) Les substances psychotropes absorbées. Toute autre chose étant égale, si l'alcool est disponible facilement, les statistiques de comportement irrationnels vont augmenter. C'est la même chose pour toutes les substances qui réduisent l'inhibition naturelle, et qui nuisent à l'exercice de la raison et du bon sens.

3.6) Les messages transmis par la publicité. Faites une petite expérience: prenez un échantillon de plusieurs publicités, que ce soit les immenses panneaux publicitaires qui longent l'autoroute, ou les annonces à la télévision, ou les affiches que vous voyez au centre d'achat, etc. Ensuite, calculez le nombre de ces publicités où le message se réduit à associer le produit X au sexe. C'est ahurissant jusqu'à quel point nous baignons dans un flot continuel de références au sexe souvent à peine déguisées.

3.7) Les idées suggérées par les objets dans l'environnement. N'importe qui essayant de perdre du poids sait qu'il faut éviter de se retrouver dans un lieu où nos sens sont agressés par des plats savoureux, comme une pâtisserie ou une épicerie fine! Or de nombreuses adolescentes de nos jours suivent la mode des vêtements «emballage sous vide», dont l'unique but semble être de bien manifester la qualité de la viande présentée à l'acheteur. Il ne leur manque plus qu'un tatouage de code à barres [Lv 19:28] pour qu'on puisse savoir combien elles coûtent le kilo (surtout que plusieurs ont déjà des signes bizarres tatoués à des endroits qu'on ne devrait même pas pouvoir voir en public).

3.8) Les idées suggérées par l'art. Avez-vous déjà sérieusement essayé de comprendre les paroles de certaines des chansons populaires diffusées à la radio et sur l'Internet? On sait que l'art dispose l'homme à accepter comme vrai ce qui est présenté avec de belles apparences. Or on présente dans plusieurs de ces chansons un ramassis d'ordures pornographiques et violentes. Et qu'est-ce que certains jeunes écoutent religieusement à tous les matins, assis dans l'autobus en allant à l'école?

Etc., etc.

4) Qui contrôle ces facteurs?

Scientifiquement, on sait qu'un jeune placé dans de telles conditions va avoir tendance à avoir un comportement sexuel inapproprié. Or ces facteurs sont souvent sous le contrôle direct du Gouvernement et des médias, et leur orientation actuelle est condamnée explicitement par l'Église catholique!

Considérons rapidement ce qui pourrait être fait demain matin pour changer ces facteurs.

4.1) L'éducation parentale. Le Gouvernement devrait cesser ses attaques incessantes contre le vrai mariage, ce «sanctuaire de la vie et ce berceau d'amour» dans lequel les enfants doivent être reçus. La liste est longue, mais on peut mentionner:

4.1.1) Cesser de traiter les concubins comme des gens mariés. Voir entre autres Famille, mariage et «unions de fait».

4.1.2) Ne pas traiter les unions homosexuelles comme des mariages. Voir entre autres Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles

4.1.3) Obliger les couples en difficulté à consulter de bons conseillers maritaux, plutôt que de les pousser au divorce.

4.1.4) Obliger les jeunes qui veulent se marier à suivre une préparation au mariage adéquate. Ceci exclut précisément le concubinage pré-marital, pour de bonnes raisons. Voir entre autres L'Immoralité des relations sexuelles avant le mariage.

4.1.5) Interdire l'avortement. On ne règle pas le problème en tuant les enfants. Voir entre autres Une liste de lecture pour les pro-choix.

4.1.6) Offrir une aide réelle aux jeunes femmes qui ont une grossesse imprévue.

4.2) L'éducation fournie à l'école. Le Gouvernement doit réviser complètement les cours d'éducation sexuelle donnés dans les écoles. La sexualité ne doit pas être présentée comme étant bêtement une question de copulation hédoniste et irresponsable. Le mot «chasteté» doit cesser d'être ignoré, ou ridiculisé, ou mal défini, etc. Voir entre autres Vérité et signification de la sexualité humaine.

4.3) La formation morale fournie par les films et la télévision. Même solutions que le No. 4.6 ci-bas.

4.4) Le comportement du groupe dans lequel le jeune se trouve. Par définition, le Gouvernement ne peut pas influencer directement les groupes informels. Par contre, il peut indirectement les influencer, en encourageant les groupes formels de jeunes qui luttent contre les blasphèmes, la drogue, et l'exploitation sexuelle des femmes. Il peut aussi directement éliminer tous les groupes formels, comme les bars de danseuses nues, où les hommes apprennent à banaliser l'exploitation sexuelle des femmes, etc.

4.5) Les substances psychotropes absorbées. Il est possible de lutter contre le tabagisme, l'alcool et les drogues de manière efficace, avec des lois appropriées. Voir entre autres: Les trois différentes sortes de pouvoir politique.

4.6) Les messages transmis par la publicité. Le Gouvernement peut éliminer du jour au lendemain la mauvaise publicité, par des lois appropriées. Rien ne l'empêche non plus de se servir des médias pour éduquer les gens.

4.7) Les idées suggérées par les objets dans l'environnement. Sans tomber dans l'excès contraire du tchador islamique, les écoles secondaires, les cégeps, et les universités peuvent facilement établir un code vestimentaire simple, raisonnable, confortable même par temps chaud, et facile à respecter. On pourrait imaginer par exemple le «Test de la bille»: si on passe une bille dans le haut du vêtement, et que la bille ne tombe pas par terre mais reste prise, c'est que le vêtement est trop serré. On peut aussi fixer d'autres limites simples, comme de se couvrir entre le bas du cou et le haut des genoux, ou comme de ne pas pouvoir lire l'étiquette du sous-vêtement au travers du vêtement qui le couvre, etc. Il serait ensuite plus facile pour d'autres institutions d'emboîter le pas. Le Gouvernement n'aurait qu'à bloquer les inévitables attaques juridiques faites au nom de «la liberté d'expression» mal comprise.

4.8) Les idées suggérées par l'art. Même solutions que le No. 4.6 ci-haut.

Etc., etc.

(Veuillez remarquer que je ne prétends pas qu'il faut bêtement revenir dans le passé. Voir entre autres: La Révolution tranquille, et le pendule énervé.)

5) Qui pratique vraiment le sexe-vaudou?

L'Église catholique pratique-t-elle le sexe-vaudou? N'est-ce pas au contraire les mauvais politiciens, professeurs, cinéastes, journalistes, et artistes qui s'y adonnent? Si ces gens faisaient pour une voiture ce qu'ils font pour le sexe, ils écraseraient l'accélérateur au plancher, éteindraient les phares, obscurciraient le pare-brise avec de la peinture en aérosol, pousseraient le volume de la radio au maximum, débrancheraient la pédale du frein, pour ensuite proclamer fièrement: «Les dieux vaudous ont décrété que les accidents sont inévitables! Les forces obscures de notre destin sexuel nous condamnent à avoir des accidents! Tout ce qu'on peut faire est de mettre notre ceinture de sécurité et d'attendre le choc!»

L'Église catholique condamne cette superstition du «sexe-vaudou» pratiquée par les mauvais politiciens, professeurs, cinéastes, journalistes, et artistes. L'Église catholique au contraire transmet un message de liberté et de lumière aux jeunes: «Vous n'êtes pas des esclaves de l'argent, de la drogue, de votre patrimoine génétique, du sexe, ou de quoi que ce soit d'autre. Le Christ est venu briser nos chaînes. Nous pouvons vivre comme des hommes libres, si nous recourrons aux médicaments offerts par le Christ, ainsi qu'aux moyens naturels». L'Église a toujours parlé du pouvoir libérateur de la prière et des Sacrements (surtout la Confession et l'Eucharistie), mais elle a toujours aussi ajouté la mention des «moyens naturels» étudiés par la science. Ces «moyens naturels» sont entre autres les facteurs énumérés ci-haut.

6) Conclusion

Les gens qui pratiquent le sexe-vaudou ne veulent pas que les jeunes entendent le message de l'Église catholique, un message qui dit qu'il est possible de vivre sa sexualité dans la chasteté, et que c'est non seulement possible, mais facile et agréable.

La science nous dit qu'on doit éviter absolument de se laisser berner par la superstition, et au contraire se fier aux faits réels qu'on peut constater avec certitude. Or il y a un fait invincible et irrépressible que veulent nous cacher les gens qui pratiquent le sexe-vaudou: l'existence de gens qui vivent leur sexualité dans la chasteté.

Si vous en doutez, venez et constatez par vous-même. Comme disait le Maréchal Foch:

Ne vous contentez pas de ce qu'on vous dit, allez-y voir vous-même. Je ne vous demande pas ce que vous pensez. Dites-moi ce qui est. Les faits sont là, ils restent.

| Accueil >> Sermons perdus