| Accueil >> Politique

Ô Canada, terre de barbares

Salvador Dali. Le visage de la guerre.
(Salvador Dali. Le visage de la guerre. Source)

1) Introduction

Qu'est-ce qu'un «barbare»? Quand un pays se met-il à être «une nation de barbares»? Un de mes professeurs préférés dit que c'est lorsque la population rejette la Loi naturelle. La barbarie mène aux sacrifices humains à grande échelle comme les Incas, ou les camps d'extermination Nazis, ou la «légalisation» du viol, du vol, de l'inceste, etc.

Je prétends que le Canada est maintenant, de bien des manières, un pays de barbares. Pour commencer, comme vous le savez, n'importe qui au Canada peut tuer n'importe quel enfant à naître pour n'importe quelle raison, de zéro à neuf mois (moins un jour). Une autre manière de le constater est que les Canadiens ont maintenant été accoutumés à voter pour l'invotable.

2) Les deux grandes sortes de Lois naturelles

La Loi naturelle s'applique à tout ce qu'on voit autour de nous, incluant les hommes. Certaines personnes prétendent faussement que, puisqu'on peut désobéir à des lois comme «Tu ne violeras pas» alors qu'on ne peut pas désobéir à des lois comme «Les roches ne s'envoleront pas», alors le comportement des hommes n'est pas sujet à la Loi naturelle. Ceci est causé par une incompréhension. La loi contre le viol est tout aussi naturelle que la loi de la gravité, mais la loi de la gravité s'applique aux êtres en tant que corps matériels, alors que la loi contre le viol s'applique aux corps pour autant qu'ils sont doués d'intelligence et de libre-arbitre. C'est pourquoi «l'obligation» est définie comme «la nécessité respectueuse de la liberté».

Une roche ne peut pas se mettre à virvolter dans les airs parce qu'elle n'a jamais suivi de cours de Morale à «l'École des roches». Une roche ne peut pas décider de devenir une «roche rebelle» et désobéir à la loi de la gravité, pour ensuite être capturée par la «Police de la gravité» et se faire jeter en prison. Mais les hommes peuvent faire toutes ces choses, et pire. Les hommes peuvent même commencer à effacer l'idée même de la Loi naturelle de leurs coeurs.

3) Par définition, la Loi naturelle n'est pas sujette à un vote

Comment les mauvais politiciens peuvent-ils encourager les citoyens à effacer la Loi naturelle? Une manière populaire de nos jours est de faire semblant que les hommes contrôlent la Loi naturelle, que les votes démocratiques peuvent changer cette Loi.

En ce moment, au Canada, c'est exactement ce qu'on fait. Au début de décembre 2006, les députés ont voté sur la question de «ré-ouvrir le débat sur les unions homosexuelles». Ce que peu de gens comprennent, c'est que le fait même de tenter de voter sur l'invotable, quels que soient les résultats du vote, est en train de détruire ce pays. Si nous perdons ce genre de vote, nous le perdons, et si nous gagnons ce genre de vote, nous le perdons. Mais ce n'est pas tout.

4) Le Parti conservateur a-t-il cessé de battre son épouse?

Vous avez tous entendu la célèbre question-piège: «Avez-vous cessé de battre votre épouse?» Que vous répondiez «Oui» ou «Non», vous êtes un batteur de femme! C'est exactement le genre de question que le Parti conservateur a posé au Parlement:

«Que cette chambre demande au gouvernement de présenter un projet de loi pour rétablir la définition traditionnelle du mariage, nonobstant les unions civiles, et tout en respectant les mariages du même sexe existants.»
[Sources: LifeSite, 2006-déc-01; Anecdote politique No. 2]

Pouvez-vous imaginer un Parlement qui se ferait poser la question: «Devrait-on ré-ouvrir le débat sur la légalisation du viol, à condition bien sûr que tous les viols commis avant telle date demeurent tout-à-fait bons et légitimes?» Si un viol peut être «bon et légitime», alors le débat est terminé! Si les «mariages homosexuels» existent vraiment, alors les barbares ont déjà gagné!

De plus, l'expression même de «mariage traditionnel» sous-entend la même fausseté. Nous défendons le mariage exclusif et indissoluble entre un vir et une femme, pour la procréation et de l'éducation des enfants, non pas parce que c'est ce qu'on a fait dans le passé, mais parce que c'est le seul vrai mariage, cellule fondamentale de la société.

5) Conclusion

Ce qui est le plus insultant n'est pas que nous votons sur l'invotable, ou que la question proposée par le Parti conservateur était piégée. Ce que je trouve le plus insultant est l'enthousiasme naïf de plusieurs défenseurs de la Loi naturelle. Ils couraillent en rond avec des pétitions et des circulaires, suppliant tout le monde de «mettre de la pression sur votre député pour voter contre le mariage homosexuel», mais en ce faisant, ils perpétuent le mensonge qui a causé la chute du Canada dans la barbarie.

Je ne dis pas que ces gens devraient arrêter d'aimer le Canada. Je dis qu'on devrait rediriger tous nos efforts et nos pétitions, nos circulaires, nos appels téléphoniques, nos courriels, etc., pour éduquer les Canadiens sur l'autorité de la Loi naturelle et les limites de la démocratie. Sortir ce pays de la barbarie va prendre beaucoup plus qu'un vote pré-perdu sur une question invotable.

| Accueil >> Politique