| Accueil >> Politique

Aux armes, Canadiens!
Formez vos bataillons!

But de Paul Henderson contre les Soviétiques en 1972.
[Source]

1) Résumé

Si le gouvernement canadien continue d'éviter les combats terrestres, il devrait au moins promulguer une nouvelle loi qui aiderait les civils canadiens qui veulent aller à leurs frais se battre contre l'État islamique.

2) Qu'est-ce que «l'État islamique» (ou «l'ISIS», ou «l'ISIL»)?

Selon Wikipedia, l'État Islamique est aussi connu sous les acronymes «ISIS» (Islamic State of Iraq and Syria), «ISIL» (Islamic State of Iraq and the Levant), «Da'ish» ou «DAESH» (ad-Dawlat al-Islamiyah fi al-'Iraq wa sh-Sham). C'est un «groupe rebelle islamique extrémiste qui contrôle du territoire en Iraq et en Syrie, et a aussi des opérations en Libie orientale, la péninsule du Sinaï d'Égypte, et d'autres régions du Moyen orient, de l'Afrique du Nord, de l'Asie du sud, et du Sud-est Asiatique». Ils se seraient proclamés un caliphat mondial le 29 juin 2014.

Nous les connaissons surtout pour leur association à des images et vidéo horribles que les médias nous transmettent. (J'avoue personnellement n'avoir jamais eu le courage de visionner les vidéos.) Voici malheureusement quelques photos pour qu'on puisse savoir de quoi on va parler dans le reste de cet article.

Vingt-et-un chrétiens coptes se font trancher la gorge:

Chrétiens coptes se font trancher la gorge.
«[...] Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des incroyants. Frappez-les au cou [...]» [Coran 8:12]
«[...] Lorsque vous rencontrez les incroyants, frappez-les au cou [...]» [Coran 47:4]
[Source]

Femmes vendues comme esclaves sexuels:

Femmes vendues comme esclaves sexuels.
«[...] Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent
[...] ou des esclaves que vous possédez.» [Coran 4:3, mais voir aussi 4:24, 23:1-6, 33:50]
[Source]

Gens massacrés parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'État islamique:

Gens massacrés parce qu'ils n'étaient pas d'accord avec l'État islamique. Un autre massacre.
«La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, [...]
c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés [...]» [Coran 5:33]
[Source]

Amputation de la main d'un homme accusé de vol:

Amputation de la main d'un homme accusé de vol.
«Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main [...]» [Coran 5:38]
[Source de l'article, [Source de la photo]

Attaques-suicides:

Attaques-suicides.
«Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis.
Ils combattent dans le sentier d'Allah: ils tuent, et ils se font tuer» [Coran 9:111]
[Source]

3) Que fait le Canada en ce moment?

Devant ce déferlement de barbarie, que fait le Canada en ce moment? En une image, le Canada fait ce que les amateurs de hockey sur glace appellent «Le flamand rose»:

Le flamand rose.

Pour les non-Canadiens qui lisent cet article, le hockey sur glace se joue avec une lourde rondelle en caoutchouc dur qu'on frappe avec de grands bâtons, et qui peut atteindre des vitesses de plus de 170km/h! Lorsqu'un joueur veut faire semblant d'aider son gardien de but en bloquant un tir, mais sans risquer de se blesser, il se tient sur une patte, comme un flamand rose.

Joueur de hockey faisant le flamand rose.
[Source]

Mais quand un joueur de hockey veut sérieusement aider son gardien de but, plutôt que de s'éloigner le plus possible de la patinoire, il s'en rapproche le plus possible, il «sacrifie son corps», il risque une blessure pour vraiment bloquer le tir:

Un vrai Canuck se sacrifiant pour bloquer un tir.
Un vrai Canuck se sacrifiant pour bloquer un tir.
[Source]

Le 7 octobre 2014, le parlement canadien a voté pour que des chasseurs CF-18 puissent rester très loin du sol, et lancer quelques bombinettes de très haut, donc avec peu de risques pour les équipages canadiens de se blesser ou de se faire capturer.

Remarquez que les risques pour l'État islamique sont aussi très réduits! En effet, un bombardier, c'est efficace quand vous avez des grosses cibles à détruire, comme des grosses usines d'armement, ou des stations ferroviaires où transitent des armées et des ravitaillements, ou des centrales nucléaires, etc. L'État islamique a surtout des fantassins armés de kalashnikovs et de lance-roquettes. Pas facile de tuer des mouches avec un bulldozer... en plus d'être très coûteux!

Pour rajouter l'insulte à la blessure, non seulement nos politiciens ont voté pour que le Canada fasse le flamand rose, mais le vote a été assez serré, à 157 contre 134. En effet, tous les députés du Parti Libéral du Canada (dirigé par l'infâme Justin Trudeau) ainsi que les députés du Nouveau Parti Démocratique du Canada (dirigé par le non moins infâme John Mulcair) ont voté contre. (Les résultats du vote ont été en gros les mêmes lorsque la prolongation d'un an de ces frappes aériennes a été votée le 2015-mars-30).

4) Idéalement, que devrait faire le Canada à la place?

Plusieurs excellentes solutions qui s'offrent au Canada, sauf qu'elles sont soit politiquement incorrectes, soit très politiquement incorrectes!

4.1) La première solution évidente serait de faire un référendum auprès des principaux intéressés: nos soldats canadiens. Comme ce sont eux qui risquent leur peau, et non pas nos députés au Parlement, alors nous pourrions leur demander si eux préfèrent faire «le flamand rose», ou aller risquer leur vie dans un combat terrestre viril? Je vous donne un indice: même si c'est une mission-suicide, les soldats canadiens ont tendance à se porter volontaires:

Soldats canadiens capturés durant la mission-suicide à Dieppe en 1942.
Soldats canadiens capturés durant la mission-suicide à Dieppe en 1942.
[Source]

Cette solution est logique, mais «impensable» pour plusieurs de nos politiciens. Imaginez, si ceux qui risquaient la mort votaient en faveur de combats terrestres massifs contre l'État islamique, alors que leurs députés s'entendent à peine pour faire le flamand rose! Hum, petit problème d'image aux prochaines élections!

Définancez la SRC (Société Radio-Canada)!
Définancez la SRC (Société Radio-Canada)!

4.2) La deuxième solution, encore plus politiquement incorrecte, serait de définancer Radio-Canada. Pour ceux qui ne connaissent pas bien la situation au pays, le Canada a une sorte de chaîne de télévision et de radio plus ou moins étatique, subventionnée à grands frais par le contribuable canadien (plus d'un milliard de dollars par année). Radio-Canada fait systématiquement de la propagande gauchiste, tout en censurant férocement toute opinion qui pourrait faire mal paraître les gauchistes. (J'ai moi-même été interviewé à plusieurs reprises par la SRC, alors j'en sais quelque chose.)

Si les Canadiens savaient ce qui se passe réellement au Moyen-Orient, et s'ils savaient réellement ce qu'enseigne l'islam, ils se révolteraient contre leurs maîtres politiques actuels. Le Canada déclarerait la guerre totale à l'État islamique, exactement comme le Canada a déclaré la guerre totale contre les Nazis au début de la Deuxième guerre mondiale. Et au moment où on se parle, l'Armée canadienne serait à elle seule capable d'anéantir l'État islamique. Sauf que Radio-Canada est une vache sacrée dans l'esprit des électeurs canadiens qui sont informés surtout par... Radio-Canada!

J'accote ta djihad, et je te relance d'une croisade!
[Source]

4.3) La troisième solution, encore plus évidente, et encore plus politiquement incorrecte, serait tout bonnement d'apprendre de l'Histoire. En effet, ce n'est pas la première fois que les chrétiens dans cette partie du monde sont terrorisés par des musulmans. Et nous connaissons la seule manière efficace de venir en aide à ces chrétiens: la croisade. Oui, les gauchistes de tout acabit en feraient une crise d'apoplexie, mais l'Église catholique serait tout-à-fait justifiée de déclarer une croisade contre l'État islamique, et ensuite de faire appel à tous les pays comme le Canada, les USA, la France, etc., d'y participer. L'Église catholique serait aussi justifiée de re-fonder les ordres militaires comme les Templiers (Voir entre autres Summa Theologica, IIa-IIae, q. 188, a. 3). Sauf que ce n'est pas avec l'actuel Pape qu'un chef religieux catholique va encourager l'Occident à se sortir la tête du sable...

5) Réalistement, que devrait faire le Canada?

À part ces trois excellentes solutions qui sont trop politiquement incorrectes pour être acceptées, que nous reste-t-il? L'entreprise privée! En effet, rien n'empêcherait le Canada de voter une loi qui aiderait les simples citoyens d'aller se battre, à leurs frais, contre l'État islamique.

Une loi serait nécessaire pour assurer un minimum d'encadrement juridique à ces brigades de citoyens-soldats:

5.1) Pas question d'exporter nos «pommes pourries». Les citoyens-soldats devraient être de bons citoyens canadiens, qui respectent nos lois et qui paient leurs impôts. Nous ne voulons pas exporter nos criminels, pour qu'ils aillent empirer la situation en commettant des crimes encore plus graves!

5.2) Les lois canadiennes s'appliquent à l'étranger. Il y a quelques années, une pétition circulait pour forcer les compagnies minières canadiennes à respecter toutes les lois environmentales et du travail du Canada, même lorsque leurs mines sont à l'étranger. Je trouve cette idée excellente pour nos citoyens-soldats. Ils devraient s'engager à respecter toutes nos lois, même à l'étranger, même (et surtout) concernant le traitement des soldats de l'État islamique, et se soumettre d'avance à des poursuites judiciaires autant au civil qu'au criminel si jamais ils ne se comportaient pas comme de nobles chevaliers! Ceci est encore plus nécessaire quand on pense qu'une zone de guerre est un des endroits où on a le plus besoin de lois! Ce n'est surtout pas à ce moment où il faut tomber dans un «no-man's-land» juridique!

5.3) Pas de faiblesse devant le chantage des terroristes. Les citoyens-soldats renonceraient par écrit à toute aide du Canada s'ils se faisaient capturer. De toute manière, il ne faut jamais négocier avec les terroristes, mais ceci rendrait la vie encore plus facile à nos politiciens. Si un citoyens-soldat se faisait capturer, et que l'État islamique demandait une rançon en échange de sa vie, le Premier Ministre pourrait dire, en toute vérité: «Nous ne paierons rien, car ce citoyen nous a explicitement fait promettre de ne jamais négocier avec des terroristes!»

5.4) Pas de larmes devant les housses mortuaires. Tout comme pour le chantage ci-dessus, un citoyen-soldat qui se ferait tuer et qui reviendrait au pays dans une housse mortuaire ne pourrait pas être utilisé par l'Opposition officielle comme une sorte d'arme contre le gouvernement. Le Premier Ministre pourrait simplement dire: «C'était un bon soldat. Il savait à quoi il s'engageait. Il nous a fait promettre de ne pas pleurer sur son sort, alors nous allons respecter notre promesse envers lui, tout comme lui a respecté sa promesse de défendre la Justice et la Liberté.»

5.5) Un minimum d'aide réglementaire et diplomatique. C'est bien beau vouloir aller aider les chrétiens persécutés au Moyen-Orient, mais le citoyen-soldat doit pouvoir apporter avec lui sa carabine et ses munitions! Il faudrait quelques ajustements aux règlements du transport aérien, ainsi qu'un peu d'aide diplomatique pour que ces citoyens-soldats puissent atterrir à quelque part, comme par exemple sur une base militaire en Iraq, là où sont en ce moment nos soldats canadiens (ceux qu'on force à faire le flamand rose!). Il serait bien aussi de prévoir quelques allégements fiscaux (par exemple, si notre carabine est fabriquée au Canada, pourquoi pas une petite déduction d'impôt pour les gens qui contribuent à la payer?).

5.6) Un minimum de formation militaire. En plus de payer cher pour envoyer des CF-18 coûteux balancer des bombes coûteuses sur des cibles minuscules et fugaces, les Canadiens paient aussi pour aider à «former les forces de sécurité de l'Irak». (Oui, ces mêmes soldats irakiens qui ont rapidement retraité quand l'État islamique a traversé leur frontière nord.) Pourquoi ne pas garder un peu de cet argent pour former de vrais citoyens canadiens ici au Canada, pour que nos citoyens-soldats puissent améliorer leurs chances de survie et de succès militaire? Ces dollars aideraient notre économie, et ne seraient pas dépensés sur des gens aux allégeances incertaines.

5.7) Des mesures pour éviter le détournement d'armes ou d'argent. Un des pires problèmes quand on essaie d'envoyer de l'aide à l'étranger est que notre argent se retrouve dans les mauvaises mains. Nous ne voulons pas fabriquer une sorte de pipeline du Canada à l'État islamique, dans lequel s'engouffrerait de l'argent et des armes! Il faudrait donc gérer strictement toutes les ressources matérielles expédiées, pour quelles restent entre les mains de nos citoyens-soldats, et qu'elles reviennent au pays à la fin des opérations militaires. Une autre manière de s'assurer que l'argent et les armes n'aille pas à l'État islamique serait d'exiger que tous les citoyens-soldats soient absolument incompatibles avec l'islam.

Je suis vieux (51 ans), et mes quelques mois de formation comme officier d'infanterie dans l'Armée canadienne datent de 32 ans, mais si on veut de moi, je suis partant!

6) Réponse à quelques objections

Heureusement pour moi, certains lecteurs de mon site prennent la peine de m'envoyer leurs critiques constructives, ce que j'apprécie toujours:

6.1) «Tout ton bataclan de "citoyens-soldats et de loi spéciale" n'est-il pas tout simplement un mauvais substitut pour l'Armée canadienne?» Oui. Comme je l'ai dit ci-haut, c'est l'Armée canadienne qui devrait aller se battre contre l'État islamique. Mais dans une situation où la vraie Armée canadienne est menottée par des politiciens gauchistes, une brigade de volontaires canadiens est mieux que rien. Allez demander aux chrétiens qui se font massacrer au Moyen-Orient pour vous en convaincre.

6.2) «N'avons-nous pas déjà ici-même au Canada des djihadistes? Ne devrions-nous pas nous défendre d'abord ici, car c'est ici que nous sommes attaqués?» Oui, les djihadistes sont déjà rendus ici au Canada. Oui, nous continuons d'importer à toute vitesse de grandes quantités d'immigrants musulmans, pour ensuite les laisser enseigner n'importe quoi dans leurs mosquées. Oui, nous nous dirigeons tout droit vers de graves problèmes sociaux. Oui, il faut s'impliquer politiquement pour lutter contre le «multiculturalisme» mal compris. Mais faire notre devoir civique ici au Canada ne signifie pas que nous ne devrions pas aussi faire notre devoir civique à l'étranger. Allez demander aux chrétiens qui se font massacrer au Moyen-Orient pour vous en convaincre.

6.3) «Les musulmans qui commettent ces atrocités ne le font-ils pas à cause de leur pauvreté, du manque d'emplois, de la sécheresse, des changements climatiques, de la longue histoire d'exploitation de leur pays du tiers-monde par les pays riches, etc.?»

6.3.1) Primo, pourquoi pas? Le comportement humain s'explique souvent par plusieurs causes. Par exemple, quand je me suis levé ce matin, c'était peut-être en partie biologique (réflèxe de se lever quand le réveille sonne), en partie égoïste (Youpie, je vais pouvoir prendre ma première tasse de café!), en partie financière (si je ne me présente pas au bureau à temps, je vais perdre ma source de revenu), en partie religieuse (un bon catholique doit participer à l'édification de la société, et la paresse est un péché capital), etc. Je suis tout-à-fait conscient que les causes du comportement de l'État islamique peuvent être «multifactorielles» comme disent les savants. Je suis aussi tout-à-fait d'accord qu'il faut lutter contre la pauvreté, le chômage, la pollution, l'exploitation humaine, etc. Et bien sûr, comme je suis catholique, je suis tout-à-fait d'accord qu'il faut aimer nos ennemis et prier pour les musulmans de l'État Islamique [Mt 5:44], pardonner à nos bourreaux [Mt 6:12], etc.

6.3.2) Secundo, de nombreux soldats de l'État islamique sont riches, scolarisés, et ont quitté leur bon emploi dans leur pays natal riche (Australie, Royaume-Uni, France, USA, etc.) pour venir se joindre à l'État islamique. Une autre manière de constater la même chose est de regarder la télévision et de lire les journaux afin de recenser toutes les fois où vous voyez des catholiques qui tranchent des gorges, vendent des esclaves, et abusent sexuellement des enfants tout en citant les enseignements officiels de l'Église catholique pour se justifier. (Réponse: zéro. Vous n'en trouverez pas.) Comparez cela au nombre de fois où les musulmans font ces choses en citant le Coran. (Réponse: ça dépend. Si vous écoutez Radio-Canada, la réponse sera «zéro», parce que Radio-Canada censure systématiquement de telles déclarations par des musulmans. Mais si vous consultez des sources d'information plus fiables, la réponse sera «presque toujours».)

6.3.3) Tertio, si quelqu'un se promène dans une école avec un fusil et se met à tuer des écoliers, notre première réaction ne doit pas être de réunir un comité de professeurs d'université pour étudier les causes de son comportement! Il faut agir vite pour faire cesser l'agression. Même chose pour l'État islamique. Allez demander aux chrétiens qui se font massacrer au Moyen-Orient pour vous en convaincre.

6.4) «Pourquoi ne pas imiter Mahatma Gandhi et utiliser la résistance non-violente?» Parce que Gandhi fonctionne seulement avec le vieil Empire britannique, c'est-à-dire un ennemi qui est encore sous l'influence du Christianisme, de la démocratie, de la liberté de presse, et d'un sens de «fair-play». Si l'ennemi est brutal et sauvage, alors Gandhi se fait bêtement trucider. Statistiquement, il y avait probablement plusieurs «Gandhis» au Cambodge, lorsque les Khmers rouges (athées) ont massacré plus d'un million de Cambodgiens. Nous savons déjà qu'il y avait au moins vingt-et-un «Gandhis» dans l'État islamique, et nous pouvons tous voir comment cela s'est terminé! Finalement, l'Église catholique a toujours enseigné et continue d'enseigner la légitimité des guerres justes [CÉC, No. 2309].

6.5) «Ne savais-tu pas que l'État islamique est en fait une marionnette de la CIA (ou des Illuminati, ou des petits bonhommes verts sur la planète Mars?» Bon, j'avoue que j'exagère un peu ici avec les Illuminati et les martiens, mais un lecteur m'a parlé de la CIA, et j'ai aussi vu ce genre de réaction sur l'Internet. La réponse à l'objection est une combinaison de deux réponses précédentes. Primo, même si l'État islamique était une marionnette des petits bonhommes verts (ou de la CIA, etc.), il faudrait quand même résister à l'agression. Secundo, il est manifeste que l'État islamique se fait aider. Si on additionne les budgets militaires et les soldats de tous les pays occidentaux, on obtient une somme écrasante de puissance militaire, dont une petite fraction suffirait rapidement à régler le problème de l'État islamique une fois pour toute. Si l'État islamique existe encore, c'est qu'il y a au moins une certaine complicité par inaction de la part des politiciens gauchistes de l'Occident. Oui, on peut imaginer toutes sortes de théories conspirationnistes très difficiles sinon impossibles à prouver, mais nous voyons de nos yeux les politiciens gauchistes qui se décrottent le nez en faisant semblant d'être impuissants devant l'État islamique, tout en nous faisant de longs sermons pour nous convaincre que l'islam est la religion de la paix (MD). Nous sommes donc justifiés d'essayer de nous débarasser de nos mauvais politiciens.

6.6) «Le Canada a des lois contre les mercenaires.» Oui, heureusement! Un mercenaire est une très mauvaise personne. Le mot «mercenaire» vient du latin «mercenarius» qui signifie «travailleur à gages». Un mercenaire est un soldat qui va à la guerre pour l'argent. En d'autres mots, un mercenaire est quelqu'un qui n'a pas de code moral, quelqu'un qui ne distingue pas entre le bien et le mal. Sauf que je demande exactement le contraire de mercenaires. Ces gars ne se font pas payer, ils paient de leur poche, parce qu'ils savent que massacrer des chrétiens est une très mauvaise chose, et qu'il faut résister au mal. Et ils savent que résister au mal ne vous donne pas la permission de faire n'importe quoi, au contraire, ils s'engagent à obéir à toutes les lois, comme dit ci-haut. Finalement, le Canada est déjà en guerre officiellement contre l'État islamique, alors se battre contre l'État islamique ne peut pas être aussi «anti-canadien» que ça!

6.7) «La guerre contre la terreur a produit plus de terroristes, pas moins.» Comme d'habitude, tout dépend comment vous définissez «la guerre contre la terreur». Si par «guerre contre la terreur» vous voulez dire envahir un pays contre les ordres du Pape et des Nations Unies, lancer des bombes sur des civils qui ne faisait que participer à une réception de mariage, prendre des égo-portraits de vous-même en train de torturer des prisonniers, rédiger une nouvelle Constitution pour ce pays qui fonde toute les lois sur la charia et l'islam, empêcher vos soldats chrétiens même de distribuer des pièces de monnaie où sont gravées des citations de la Bible (je ne parle même pas d'essayer de convertir des musulmans), abandonner des traducteurs qui ont essayé d'aider vos soldats, et qui sont maintenant menacés de mort pour avoir été des «collaborateurs», perturber tout le tissu social de ce pays pour ensuite partir rapidement, eh bien alors oui, la «guerre contre la terreur» va produire plus, et non pas moins, de terroristes. (Je suis désolé, je n'ai pas tous les hyperliens vers tous les articles, mais tout ce qui précède vient d'examples réels tirés de la «guerre contre la terreur» en Afghanistan et en Irak menée par les USA post-Chrétiens.)

En d'autres mots, comme d'habitude, les bonnes intentions ne suffisent pas pour bien agir. Une intervention militaire mal faite est comme faire subir à un patient une intervention chirurgicale mal faite: cela va causer plus de tort que de bien. Mais n'importe quelle bonne chose, mal utilisée, va faire du tort. Ceci est un appel urgent pour la compétence professionnelle, pas l'inaction.

7) Conclusion

L'État islamique a lancé un défi à la communauté internationale. Si un petit groupe de gangsters sanguinaires peut faire un pied-de-nez à la communauté internationale sans se faire punir sévèrement, nos problèmes vont empirer, pas diminuer.

Défendre le Bien commun ne se fait pas sans sacrifices, ou comme on disait dans le temps, sans «porter sa croix».

Regardez encore la photo ci-haut des vingt-et-un chrétiens coptes qui ont eu la gorge tranchée. Ils n'avaient qu'à faire semblant de se convertir à l'islam pour avoir la vie sauve. Ils n'ont pas fait «le flamand rose», eux.

8) Post-Scriptum: Ma tentative de parler à mon député

Voir ici:

Correspondance avec M. Denis Blanchette, député fédéral du NPD dans Louis-Hébert

| Accueil >> Politique