| Accueil >> Sermons perdus

La FSSP à Québec

Le premier curé de la FSSP à Québec, l'abbé Guillaume Loddé.
Le premier curé de la FSSP à Québec, l'abbé Guillaume Loddé.
[Source]

1) Horaire des Messes et coordonnées

Voir le site web officiel de la FSSP à Québec.

3) Mes opinions sur la FSSP

Primo, je suis normalement d'accord avec les prêtres de la FSSP (sauf pour les crypto-lefèbvristes). Le prêtre de la FSSP est, jusqu'à maintenant, le seul qui ose venir prier à la Chaîne pour la Vie, même si tous les évêques et les prêtres (environ 300 membres du clergé) du diocèse sont invités à chaque année. Ensuite, leurs sermons sont normalement bons, tout le contraire des sucreries toxiques typiques.

Secundo, je n'ai rien contre la Messe catholique, au contraire! J'aime toutes les Messes catholiques valides, qu'elles soient célébrées selon la forme ordinaire («la Messe de Vatican II») ou selon la forme extraordinaire («la Messe en latin»). Chacun a le droit d'avoir ses goûts, et j'ai une préférence personnelle (la Messe de Vatican 3), mais en ce moment il n'y a aucune paroisse dans mon diocèse où la forme ordinaire est célébré correctement.

Tertio, je déteste bien sûr toutes les hérésies, entre autres celles du traditionalisme extrême. Mais la FSSP rejette officiellement ces mêmes hérésies, donc je n'ai rien contre la FSSP, en soi. (Les gens mal informés ont tendance à confondre la FSSP et le schisme de Mgr Lefebvre).

4) La FSSP va-t-elle «se faire avoir» à Québec?

J'ai parfois l'impression que le Cardinal Ouellet manoeuvre de manière à bien paraître aux yeux de Rome, tout en s'arrangeant pour que la FSSP ne réussisse pas à s'implanter à Québec. Pour comprendre mon impression, comparez avec moi le Cardinal Marc Ouellet, et le Cardinal Cram Telleuo:

4.1) Vitesse d'invitation. Le Cardinal Telleuo aurait supplié la FSSP de venir, deux semaines après être arrivé à Québec. Comparez cela avec tous les efforts (et même les menaces de recourir à Rome, par une paroissienne outrée des manigances au diocèse) qu'il a fallu déployer pour faire bouger le Cardinal Ouellet.

4.2) Publicité. Le Cardinal Telleuo aurait lui-même célébré la première Messe dans la paroisse de la FSSP, dos au peuple, en latin. Ensuite, à quelques reprises à chaque année, il aurait récidivé, pour bien montrer à tous les fidèles que non seulement cette Messe est permise, mais qu'elle est recommandable. Il aurait envoyé promener les détracteurs en réaffirmant que la liturgie a deux formes tout-à-fait valides (ordinaire et extraordinaire). Le Cardinal Ouellet? Invisible.

4.3) L'emplacement. Le Cardinal Cram Telleuo aurait mis la FSSP dans un endroit décent. Par exemple, ici dans mon quartier, il y a l'église de Saint-Charler-Garnier. (Pas une beauté, mais pas non plus une horreur moderne post-Vatican II.) Elle est bien entretenue, avec un immense stationnement, assez près de l'université Laval (car il faut attirer les jeunes vers le Christ et vers les vocations au sacerdoce et à la vie religieuse). Les paroissiens sont relativement riches, alors pas de problèmes financiers. C'est central, bien visible du boulevard Laurier (la «rue principale» de la ville de Québec!), etc. En plus, c'est en ce moment une paroisse fusionnée avec une autre (Saint-Michel-de-Sillery), donc on lui redonne un curé, plutôt que de lui enlever quoi que ce soit.

Qu'a fait le Cardinal Ouellet? Le contraire, une fois de plus. Une bâtisse mal foutue et décrépite, dans un quartier pauvre, loin de tout, sans stationnement, sans presbytère, etc.

D'un autre côté, le Cardinal Marc Ouellet aurait pu aussi faire bien pire. Il a fini par les inviter, et il ne s'oppose pas activement à eux, et il leur a loué l'église St-Zéphirin-de-Stadacona pour 1 dollar pendant 10 ans, de même que faire les pirouettes bureaucratiques afin de donner au prêtre de la FSSP les pouvoirs d'un curé, sans le mettre sous la «Loi des fabriques», qui le placerait à la merci d'un comité de laïcs.

5) Conclusion

Un vrai prêtre catholique? Dans une bonne église? Ça serait un «massacre». Fini les tracts hérétiques distribués à chaque dimanche aux paroissiens. Fini Baal. Fini les chants horribles et la guitare électrique. Fini les communions sacrilèges et les «mariages» douteux.

On pourrait avoir seulement des Messes en latin, soit celles d'avant Vatican II, soit celles d'après. En effet, en ce moment (octobre 2011), il n'y a pas de traduction française approuvée par Rome de la Messe de Vatican II (Editio typica tertia, 2002). Donc, en théorie, toutes les Messes au diocèse devraient être en latin!

Les loups du diocèse hurleraient de douleur. Les hérétiques iraient se terrer dans leurs abris anti-bombes, au son des sirènes hurlant la venue d'un raid de bombardement. Les médias anti-catholiques se précipiteraient sur la brèche, pour tenter d'endiguer l'inévitable mouvement de foule vers une vraie paroisse catholique. Une seule chose pourrait leur faire plus peur: un vrai prêtre catholique promu Directeur du Grand Séminaire de Québec!

Ah! Ça serait si beau!


6) Post-Scriptum: Le prêtre actuel de la FSSP est-il un crypto-lefèbvriste?

Pendant que l'abbé Loddé était à Québec, j'ai pu aller à la Messe dominicale sans craindre les abominations habituelles.

Malheureusement, mon appui pour la FSSP a récemment été ébranlé par l'arrivée du remplaçant de l'abbé Loddé, l'abbé Pierre-Henri Gouy. Je souhaite être dans l'erreur, mais il me semble être un crypto-lefèbvriste. Je ne suis pas l'évêque du lieu, alors je ne peux pas décider, mais si vous voulez savoir sur quoi se fonde mon opinion, lisez ma correspondance avec l'abbé Pierre-Henri Gouy.

| Accueil >> Sermons perdus