| Accueil >> Politique

Le réchauffement planétaire, et les cerveaux chrétiens congelés

Al Gore Tête congelée postiche
(Al Gore. Source: [lien brisé] www.algore.org/gallery/displayimage.php?album=10&pos=2. Tête congelée postiche. Source)

1) Introduction

Depuis que j'ai commencé à militer en politique chrétienne, on m'envoie des courriels non-sollicités, du genre «Dix raisons pour lesquelles le réchauffement planétaire est une duperie», ou «La pseudo-science de Kyoto», ou «Pourquoi les Nations unies mentent concernant le changement climatique anthropogénique», etc.

Certains de ces courriels sont intéressants, mais d'autres contiennent des arguments plutôt faibles. Non, c'est trop poli. Certains manifestent une incompétence hilarante qui n'est pas digne des chrétiens, surtout des chrétiens qui prétendent qu'on devrait voter pour eux pour qu'ils gouvernent le Canada. On a presque envie de dire: «Hum, ne devriez-vous pas sortir votre tête du congélateur, avant de dire quoi que ce soit à propos du réchauffement planétaire?»

Je vais maintenant tenter d'énumérer certains des pires arguments que j'ai entendus contre l'Accord de Kyoto. (Veuillez noter SVP que cela ne signifie pas que je suis en faveur de Kyoto. Strictement parlant, il m'est en ce moment impossible d'être en accord ou en désaccord avec Kyoto, puisque je n'ai pas encore assez d'information à son sujet.)

2) «Les gens qui disent que le climat se réchauffe sont pro-avortement, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Nous sommes tous pécheurs [1Jn 1:8], alors nous tous ici présents avons quelque chose de mauvais en nous. Certains d'entre nous avons des problèmes avec l'alcool, certains n'ont pas déclaré fidèlement tous leurs revenus au Fisc, certains n'ont pas été fidèles à leur épouse, certains ont dit du mal d'un frère dans son dos, etc. Ceci signifie que n'importe qui peut pointer du doigt n'importe laquelle de nos opinion et dire: «Ce qu'il dit est faux, car il a tel péché».

Oui, plusieurs gens en faveur de Kyoto sont aussi pro-avortement. Étant donné que l'avortement est mauvais, ceci prouve qu'ils ont tort au sujet de l'avortement, mais c'est seulement un indice que quelque chose pourrait être faux dans Kyoto. Prenez un contre-exemple: presque tous les pro-choix que je connais sont très en faveur de faire du vélo pour aller travailler. Cela ne signifie pas que les bicyclettes sont mauvaises!

(En passant, rien de mal à tenter de trouver pourquoi il semble y avoir une affinité entre appuyer Kyoto, et appuyer l'avortement. Peut-être un autre effet de la trinité athée? Mais en tout cas, n'oubliez pas la différence entre une preuve, et un indice.)

3) «Un quelconque scientifique pro-Kyoto a fait une erreur ici, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. «Traitez les autres comme vous voulez qu'ils vous traitent» [Lc 6:31]. Comment vous sentez-vous, quand des anti-chrétiens disent: «Voici un chrétien qui a fait une erreur, donc tous les chrétiens ont tort»?

Tous les scientifiques sont-ils parfaits? Bien sûr que non. Est-ce que les scientifiques se considèrent eux-mêmes comme parfaits? Si oui, comment se fait-il qu'ils sont toujours en train de proclamer la nécessité de «répéter les résultats de manière indépendante»? Pourquoi sont-ils entichés avec les «revues révisées par les pairs»? Tous les bons scientifiques savent qu'ils peuvent faire des erreurs, et c'est pourquoi ils travaillent de manière à ce que d'autres scientifiques puissent vérifier ce qu'ils font.

Je peux garantir que dans les (centaines de) milliers de pages d'articles scientifiques à propos du réchauffement planétaire, il y a plusieurs erreurs. Et je suis prêt à parier que 100% des scientifiques sont d'accord avec moi. Les scientifiques ne considèrent pas les documents scientifiques comme étant la Parole de Dieu.

4) «Tel pourcentage de scientifiques y sont opposés, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Que répondez-vous quand des gens vous disent que tel ou tel pourcentage de canadiens sont en faveur de la pseudogamie («mariage gai»)? Est-ce que vos dites: «Ah bon, dans ce cas, la sodomie c'est super-mignon!», ou est-ce que vous citez [Lv 18:22]?

La vérité n'est pas définie par la quantité. Même si 100% des scientifiques disaient que la Lune est faite de fromage, la Lune ne serait pas faite de fromage. Aussi, presque par définition, pratiquement toutes les découvertes scientifiques se sont produites durant une période de l'histoire où environ 100% des scientifiques étaient en désaccord avec ce qui était en train d'être découvert! S'ils avaient tous été d'accord d'avance, cela n'aurait pas été une découverte!

Pensez-y. Si vous voulez savoir s'il neige dehors, allez-vous faire un sondage? ou allez-vous ouvrir la porte pour regarder par vous-même? Le fait même que vous vous sentez obligé de citer de tels sondages est presque une preuve que la question du réchauffement planétaire n'est pas facile et évidente. Et même si la majorité des scientifiques étaient contre Kyoto, cela serait quand même seulement un indice, pas une preuve.

5) «Kyoto est fondé sur de la pseudo-science, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Dire que de nombreux scientifiques sont complètement dans l'erreur est une grosse affirmation, et vous êtes mieux d'être capable de l'étayer [Ex 20:16].

Laissez-moi vous aider. Je vais démarrer un défi, «Le défi Stefanien de la pseudo-science»! C'est très simple: si vous prétendez que ceci ou cela est de la «pseudo-science», cela signifie que vous savez ce qu'est la vraie science! (Autrement, comment pourriez-vous faire la différence?) Alors, envoyez-moi un courriel m'expliquant ce qu'est la vraie science, et je vais l'afficher sur mon site web, avec un hyperlien en haut de cet article.

Mais laissez-moi vous mettre en garde: si vous n'êtes pas capable d'épeler «épistémologie», et que vous ne savez pas ce que veulent dire les lettres «Ph.D.» vous allez vous faire humilier publiquement. Et même si vous avez un Ph.D. en épistémologie, le succès n'est pas garanti. J'ai vu plusieurs personnes futées se planter royalement en tentant de relever ce défi.

Est-ce que cela veut dire que vous devriez croire tout quidam qui parle au nom de la «science»? Bien sûr que non! Est-ce que cela veut dire que la «pseudo-science» n'existe pas? Bien sûr que non! Est-ce que cela veut dire que Kyoto est fondé sur de la bonne science? Peut-être que oui, peut-être que non, je ne le sais pas encore. Mais soyez conscients que l'accusation de «pseudo-science» est très grave.

6) «Tel politicien corrompu prétend que le réchauffement planétaire est vrai, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Même les hommes puissants et corrompus disent parfois la vérité malgré eux [Jn 11:50].

Par définition, les politiciens corrompus vont se servir de n'importe quoi pour obtenir le pouvoir et s'y accrocher. Certains politiciens prétendent s'inquiéter du réchauffement planétaire pour gagner des votes, d'autres politiciens font semblant d'être pro-vie, etc. En soi, le fait qu'un politicien corrompu a choisi le réchauffement planétaire comme son cheval de bataille ne prouve rien. Nous devons juger le cas du réchauffement planétaire, sans aller se mettre le nez dans un autre tribunal.

7) «Voici un argument contre le réchauffement planétaire, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Lorsque des bons juges doivent décider qui a raison et qui a tort, est-ce qu'ils écoutent seulement une des deux parties [1R 3:24; Dn 13:48]?

Trouver un argument contre (ou en faveur) du réchauffement planétaire ne veut pas dire grand chose, si vous n'avez pas fait l'effort d'aller écouter ce que l'autre partie avait à dire à propos de cet argument. Oui, c'est compliqué et ça prend du temps, ce qui explique pourquoi tant de gens prennent la voie du moindre effort, et suivent leurs préjugés. Être un bon juge dans un cas compliqué exige beaucoup d'abnégation [Mt 16:24].

8) «Les scientiques en faveur du réchauffement planétaire disent que la Terre a plus de 4000 années d'âge, ce qui est contraire à la Bible, donc Kyoto est mauvais»

Pitié. Allez lire votre Bible. Interpréter la Bible n'est pas toujours facile [Ac 8:30-35; 2P 3:16; etc.].

Si une soudaine envie de régler des problèmes scientifiques en lisant la Bible vous prend à la gorge, SVP rendez-vous service et allez relire la conclusion de Comment faire évoluer un débat contre un Darwiniste. En fait, allez relire tout cet article.

9) «Bon, supposons que tu aies raison. Que devrais-je faire de Kyoto?»

Bien sûr, vous êtes libres de penser et dire ce que vous voulez à propos de Kyoto, mais voici mes suggestions:

9.1) Commencez toujours par dire que vos êtes pro-vie. Lorsque les gens vous demandent si vous êtes pour ou contre Kyoto, commencez toujours par dire que vous êtes pro-vie. Expliquez-leur qu'être pro-vie n'est pas seulement d'être contre l'avortement. Toute vie vient de Dieu. La beauté des arbres qui se balancent dans le vent, la poésie de l'eau pure qui joue à saute-mouton avec les roches dans un ruisseau, le soudain pépiement des oisillons qui viennent de remarquer que maman arrive à tire-d'aile avec le souper, tout cela est la vie, et tout cela est bon car cela vient de Dieu. Dieu nous a confié la création, et nous devons en prendre bien soin.

9.2) Économisez l'énergie, réduisez votre empreinte écologique. Que Kyoto soit bon ou mauvais, nous savons déjà que l'humanité gaspille trop d'énergie, et fait trop de pollution. Il n'y a pas de contre-indication à devenir plus vert, et plus vert maintenant.

9.3) Faites des lectures sur le changement climatique. La vérité est là, à quelque part. Soit que le climat change, ou non. S'il change, soit que le changement est «anthropogénique» (c'est-à-dire causé par les hommes), ou non. Si c'est anthropogénique, soit que cela pourrait avoir des conséquences désastreuses, ou non. Et si un désastre nous menace, soit que l'Accord de Kyoto est une bonne solution, ou non.

Allez lire des manuels sérieux, de qualité universitaire, sur la physique, la biologie, la climatologie, etc. Ensuite, allez lire l'Accord de Kyoto en tant que tel, Les fondements scientifiques, Les impacts, l'adaptation et la vulnérabilité, L'atténuation, etc., etc. Ensuite, allez lire tous les arguments contre le réchauffement planétaire, et ensuite tous leurs contre-arguments. N'oubliez pas de manger et de dormir de temps en temps.

9.4) Partez à la chasse des «copeaux documentaires» qui restent, suite aux débats qui ont sculpté la position de votre parti politique sur Kyoto. Le Canada est une démocratie, alors les décisions importantes ne peuvent pas sortir de la cuisse de Jupiter. Êtes-vous capable de trouver la position officielle de votre parti sur Kyoto? Si oui, comment cette position a-t-elle été «sculptée»? Pouvez-vous retrouver des «copeaux documentaires» qui traînent par terre, suite aux débats équilibrés, publics et démocratiques qui se sont produits à l'intérieur de votre parti, pour «sculpter» cette position?

9.5) N'ayez pas peur d'admettre que vous n'êtes pas un expert. La franchise brutale, et l'admission que vous ne comprenez pas toute la science qui sous-tend les changements climatiques, ou même l'admission que vous n'avez jamais même lu l'Accord de Kyoto, pourrait être le plus grand service que vous pourriez rendre à votre prochain. Plusieurs personnes sont comme vous, et elles ont un peu honte de l'admettre.

Supposons que vous ayiez à choisir entre deux chauffeurs de taxi aussi ignorants l'un que l'autre. Lequel préféreriez-vous, celui qui admet son ignorance, ou celui qui fanfaronne qu'il sait comment se rendre à destination? Lequel a le plus de chances de demander des directions et de consulter une carte routière? (Moi aussi, je voterais pour lui!)

Etc., etc.

10) Conclusion

D'une certaine manière, le christianisme est fondé sur la croyance que: «Jésus-Christ est le Seigneur!» [Jn 20:28] Un peu de la même manière, on pourrait dire que la science est fondée sur l'humble affirmation des faits dépouillés, lorsqu'on les connaît, et sur l'humble admission de notre ignorance, quand on ne sait pas [Jn 9:25].

Si certains chrétiens continuent de faire publiquement toutes sortes d'affirmations ridicules sur le réchauffement planétaire, ils pourraient un jour devenir la cause anthropogénique (avec une certitude scientifique à 100%) d'une nouvelle blague à propos de «ces cinq petits mots que les chrétiens ont tant de misère à dire»:

Je ne le sais pas!

 


 

Annexe: Analyse de quelques arguments spécifiques

Stefan prenant ses médicaments quotidiens pour tenter de contrôler son ignorance
Stefan prenant ses médicaments quotidiens pour tenter de contrôler son ignorance

Je pourrais passer le reste de ma vie à analyser les arguments anti-Kyoto (ou pro-Kyoto). Je suis désolé, mais j'ai autre chose à faire. Mais je vais investir un peu de mon temps pour examiner certains arguments. (Vous pouvez aussi voir ma correspondance avec M. Steve Jalsevac de www.LifeSiteNews.com (anglais seulement), de même qu'un débat plus formel à propos de Kyoto avec Mme Vicki Gunn du Parti de l'Héritage chrétien.)

A.1) La pétition de l'OISM

«La plupart des scientifiques ne croient pas que les activités humaines menacent de perturber le climat terrestre. Plus de 17000 scientifiques ont signé une pétition qu'a fait circuler le Oregon Institute of Science and Medicine

Je ne le sais pas.

Mais d'abord, voyez la Section 4 ci-haut.

Ensuite, imaginez si j'envoyais une lettre à tous les citoyens canadiens, qui incluait un article intitulé: «Une étude scientifique prouve que les politiciens chrétiens sont plus enclins à favoriser les croyances que la science», de même qu'une carte postale pré-affranchie qu'ils pourraient signer et poster, pour bannir les chrétiens du Parlement. Et autant la lettre que l'article seraient formatés pour sembler être des documents officiels provenant du gouvernement Canadien. Je suis prêt à parier que j'obtiendrais pas mal de cartes postales!

Pour bien faire les choses, il faudrait que j'envoie une carte postale qui aurait au moins deux options, Oui et Non! Et si j'envoyais de la documentation, il faudrait qu'il y ait au moins deux articles, un en faveur, et l'autre contre. Et de bons articles! De plus, il faudrait que je dise explicitement que je ne suis qu'un gars bien ordinaire qui fait un sondage, pas une institution officielle et puissante.

Selon certains sites dragués par Google (comme www.wikipedia.org) la pétition de l'OISM avait apparemment les mêmes lacunes que ma pétition imaginaire pour «Bannir les politiciens chrétiens». Si vous avez de meilleures informations, SVP me le dire.

A.2) Données satellitaires de température, etc.

«Nos sources d'information les plus fiables sur la température (les satellites) ne montrent pas de tendance mondiale de réchauffement.»

Je ne le sais pas.

Mais si cet énoncé est vrai, alors bien sûr que je suis contre Kyoto! La seule source d'information que j'ai pour l'instant est un article sur la mesure des températures par satellite, qui contredit cette affirmation. Qui a raison? Je ne le sais pas, mais j'aimerais bien voir un débat entre deux groupes opposés de scientifiques à ce sujet. N'écouter qu'un côté de l'argument me semble anti-scientifique.

A.3) Les modèles climatiques

«Les modèles climatiques informatiques sont trop grossiers pour prédire les changements climatiques dans l'avenir.»

Je ne le sais pas.

Je ne suis pas un climatologue, mais je suis un programmeur. Ma réaction spontanée à cet argument est: «Ça dépend du modèle». Étant donné un programme d'ordinateur codé en C++, je peux lui faire dire tout ce que vous voulez! Alors ici aussi, il faudrait examiner la science climatique sous-jacente, les modèles informatiques existants, etc. Au minimum, il faudrait identifier de quel modèle on parle, et écouter les deux côtés.

A.4) Les conclusions de l'IPCC

«L'IPCC n'a pas prouvé que les activités humaines causent le réchauffement planétaire.»

Je ne le sais pas.

Je n'ai jamais lu le Quatrième rapport d'évaluation de l'IPCC, mais apparemment, il prétend bel et bien que les activités humaines sont probablement en train de causer le réchauffement planétaire.

A.5) Les avantages du réchauffement planétaire

«Une quantité modeste de réchauffement planétaire, s'il devait se produire, serait bénéfique pour la nature et la civilisation humaine.»

Je ne le sais pas.

J'ai entendu plusieurs personnes argumenter contre Kyoto en disant que des niveaux accrus de CO2 seraient bénéfiques pour la végétation. Mais les arguments pro-Kyoto que j'ai entendus mentionnent toujours des effets négatifs qui n'ont rien à voir avec la végétation: plus de sécheresses et de désertification en Afrique, inondations accrues dans les terres plus basses, plus de tempêtes violentes, etc. Encore ici, je n'ai pas la formation pour dire qui a raison et qui a tort, mais rendre les plantes un peu plus vertes semble n'être qu'un des effets possibles du réchauffement planétaire.

Vendre des crédits de carbone pour rester au lit!
Vendre des crédits de carbone pour rester au lit!
(Copyright © 2007 Geek Culture.)

A.6) Le coût de diminuer les émissions

«Les efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre vont causer des dommages immenses à l'économie et éliminer un nombre incalculable d'emplois.»

Je ne le sais pas.

Toute la question des coûts est très compliquée. Comme je l'ai dit ailleurs, un des problèmes difficiles en économie est qu'il y a tant de variables. Je peux facilement imaginer un scénario où la réduction des gaz à effet de serre ne coûterait rien, au moins ici à Québec. Venez à pied, avec moi à la Messe quotidienne, et vous allez voir toutes les voitures avec seulement une personne dedans. Si la ville de Québec imposait une amende de 10000$ pour être seul dans sa voiture les jours de semaine entre 09h00 et 17h00, nous pourrions probablement diminuer grandement nos émissions, sans dépenser un seul sou! Et personne n'arriverait en retard au bureau!

Pour donner un autre exemple imaginaire, supposons que toute cette histoire de réchauffement planétaire était une duperie, et supposons que le Canada convertissait toute son économie à fabriquer des objets pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (comme des éoliennes, ou des panneaux solaires, ou des autobus qui consomment peu d'énergie, ou des fours à ciment à faible émission, ou des épurateurs-laveurs pour les centrales au charbon, etc.). Avec tous ces pays qui tenteraient désespérément de réduire leurs émissions, le Canada pourrait faire fortune et réduire le chômage à zéro, même si Kyoto était une duperie!

Ce ne sont que des exemples imaginaires peu sérieux, mais ils montrent quand même que calculer les coûts peut être très compliqué. Au minimum, quelqu'un qui prétend savoir quels sont les coûts, devrait fournir son modèle financier, de même que toutes ses hypothèses et leur justification. Ensuite, une fois de plus, il faudrait écouter les deux côtés.

A.7) La certitude scientifique

«La science doit prouver à 100% ses découvertes, avec les résultats des tests, des expériences, etc. On ne peut pas déviner et estimer qu'on est à 88% ou 92% sûr que le réchauffement planétaire est causé par l'activité humaine. Ce genre de science est totalement insensé et non-scientifique, et vraiment ridicule.»

Je ne le sais pas, mais je devrais!

J'ai passé plusieurs années à l'université à étudier la philosophie, et ceci est en plein dans mon département. Je ne suis pas sûr, mais je pense que cela a rapport, au moins en partie, au problème du «scientia non est nisi de universali». Prenons un exemple: supposons qu'un scientifique étudiait votre portefeuille, et qu'il ne pouvait en voir que l'intérieur. Il pourrait déterminer qu'à toutes les deux semaines, vous recevez un chèque de paie. Mais à n'importe quelle semaine donnée, il ne pourrait pas être sûr à 100% car, par exemple, un jour vous pourriez perdre votre emploi, mais le jour de la paie, votre fils pourrait s'adonner à vous rembourser de l'argent que vous lui aviez prêté. Alors vous recevriez apparemment une paie, même si vous n'aviez pas été payé. Ou un autre jour de paie, vous pourriez être payé, mais aussi être détroussé par un bandit, alors rien n'entrerait dans votre portefeuille (malgré le fait que vous auriez été payé).

Prenons un autre exemple: un scientifique qui étudie un triangle. L'avantage des triangles, c'est qu'il ne peuvent pas se faire détrousser ou perdre leur emploi. Si la somme de leurs angles internes est égale à 180° dans un espace Euclidien, alors cela ne changera jamais. Un scientifique peut décrire ce triangle avec une certitude de 100%.

Pour les changements climatiques, si les scientifiques pouvaient faire la liste des causes possibles pour le réchauffement planétaire, afin de toutes les éliminer sauf les gaz à effet de serre, ils pourraient être sûrs à 100%. Mais comme ils ne comprennent pas le climat parfaitement, peut-être que quelque chose est en train de «détrousser la planète Terre», ou de «rembourser un prêt».

Quelle est la validité des opinions scientifiques actuelles sur le réchauffement planétaire? Je ne le sais pas. Il faudrait probablement que j'obtienne un Ph.D. en climatologie, et que je passe plusieurs années à étudier les données avant de même commencer à comprendre de quoi parlent ces rapports de l'IPCC. Et je n'ai jamais même lu un seul rapport de l'IPCC...

A.8) Kyoto et la souveraineté nationale

«Kyoto donne du pouvoir aux instances internationales (qui n'ont pas été élues) qui sont influencées par les Organismes Non-Gouvernementaux (qui n'ont pas été élus), et n'ont donc pas de comptes à rendre à l'électorat. Néanmoins, leurs décisions auraient force de loi pour les citoyens canadiens. L'effet net est qu'on vient de diminuer notre contrôle sur notre propre pays.»

Je ne le sais pas.

Je ne le sais pas si Kyoto inclut de la coercition, et si oui, laquelle. Au pif, je serais surpris si tous ces pays avaient abandonné leur souveraineté avec une simple signature. D'après ce que je sais, la plupart des traités internationaux ont trop peu de dents, pas trop.

Je n'ai pas lu l'Accord de Kyoto, mais l'article 27.1 semble dire: «À tout moment, trois ans après la date à laquelle cet Accord est entré en vigueur pour une Partie, cette Partie peut se retirer de cet Accord en envoyant un avertissement par écrit au Dépositaire». Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais si les Canadiens pouvaient arrêter de payer des impôts en «envoyant un avertissement par écrit» au Ministre des finances, je pense que ce Ministre recevrait beaucoup de courrier demain!

Sérieusement, il faudrait que je lise soigneusement Kyoto, et ensuite que je consulte des avocats professionels formés en Droit international.

A.9) Les crédits de carbone achetés de l'Axe du Mal

«Les pays de l'Annexe 1 (c'est nous, ça) doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre par une moyenne de 5% sous leurs niveaux de 1990. Nous sommes présentement 24% au-dessus. Donc, selon ce scénario, il nous faudrait acheter des crédits de carbone des autres pays. Parmi ces pays il y a: la Corée du Nord, la Chine et l'Iran. Donc on sacagerait notre économie pour bâtir l'économie des pays qui veulent détruire notre mode de vie.»

Je ne le sais pas.

Sommes-nous absolument obligés d'acheter des crédits de carbone? Supposons que le réchauffement planétaire est réel, anthropogénique, potentiellement nocif, etc. J'ai souvent entendu dire qu'on ne pourrait pas atteindre nos «cibles de Kyoto». Est-ce vrai? En supposant que oui, cela veut-il dire qu'on devrait acheter des crédits de carbone? Et si oui, serait-on obligé de les acheter de ces «méchants pays»?

Qu'arriverait-il si on faisait notre possible pour réduire nos émissions, puis qu'on achetait des crédits de carbone de pays pauvres en Amérique latine et en Afrique (qui ont désespérément besoin d'aide financière de toute manière), et que pour le reste, on disait au monde: «Désolé!» (On pourrait aussi hausser nos épaules et prendre un air innocent. Nous, les Canadiens, on a le tour de faire ça!)

Je ne sais même pas si ça serait permissible. Quelqu'un le sait-il?

| Accueil >> Politique